Publicité

QUESTION D'ACTU

Caroténoïdes

Alimentation : les légumes et fruits protègent le cerveau des seniors

Les seniors qui consomment beaucoup de fruits et légumes riches en pigments colorés, appelés les caroténoïdes, ont de meilleures performances intellectuelles que les autres.  

Alimentation : les légumes et fruits protègent le cerveau des seniors Goodluz/epictura

  • Publié 23.11.2016 à 19h14
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour stimuler les capacités intellectuelles des seniors, mieux vaut faire la part belle aux fruits et légumes. A en croire une étude parue dans le Journal of the International Neuropsychological Society, les pigments responsables des belles couleurs de ces aliments, appelés les caroténoïdes, boosteraient les fonctions cognitives des aînés.

Pour aboutir à ces conclusions, les chercheurs de l’université de Géorgie ont évalué l’activité cérébrale de 40 adultes âgés de 65 à 86 ans à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). C’est la première fois que des scientifiques utilisent cette technologie pour étudier le lien entre la consommation de fruits et légumes et les capacités cognitives. « Si vous pouvez montrer qu’il existe un mécanisme réel, alors vous pouvez utiliser des compléments alimentaires ou modifier l'alimentation afin d’améliorer sensiblement la cognition chez les personnes âgées », explique Stephen Miller, professeur de psychologie et co-responsable de ces travaux.

Ainsi pour évaluer les effets bénéfiques des caroténoïdes, en particulier la lutéine et la zéaxanthine, sur ces capacités, les chercheurs ont demandé aux participants d’apprendre plusieurs couples de mots avant de passer l’IRM. Puis, lors de l’examen, les volontaires ont été invités à les répéter.


Une activité cérébrale ménagée

Au final, les seniors se sont rappelés d’autant de mots. Mais l’analyse de l’activité cérébrale montre que les plus gros consommateurs de fruits et légumes, et donc de caroténoïdes, n’ont pas eu besoin de produire beaucoup d’efforts pour se souvenir des mots. En revanche, les autres volontaires ont dû mobiliser beaucoup plus de ressources cérébrales et différentes régions cérébrales pour effectuer le test.

« Un processus de neurodégénérescence survient naturellement au fil du temps, mais le cerveau est capable de compenser ces pertes, assure Cutter Lindbergh, co-responsable de l’étude. Il est dans l’intérêt de la société de trouver des moyens pour ralentir ce déclin et permettre aux personnes âgées d’être indépendantes le plus longtemps possible. Changer l’alimentation ou la supplémentation pour améliorer les taux de lutéine et zéaxanthine est l’une des pistes pour y arriver ».

Les chercheurs espèrent maintenant étudier les effets d'une augmentation des apports en caroténoïdes, via l'alimentation ou une supplémentation, sur les performances neurocognitives. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité