Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondiale

AVC : agir vite pour sauver des vies

A l'occasion de la Journée mondiale de l'AVC qui se tient samedi 29 octobre, Pourquoi docteur rappelle quels sont les signes auxquels il faut être attentif.

AVC : agir vite pour sauver des vies budabar

  • Publié 29.10.2016 à 11h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Les chiffres donnent le tournis. Toutes les 5 secondes, une personne est touchée par un accident vasculaire cérébral (AVC) dans le monde. Une personne toutes les 4 minutes en France. En tout, chaque année, 155 000 nouvelles personnes sont touchées par un AVC dans l'Hexagone, qui entraînent 40 000 décès. II s’agit de l’une des principales causes de mortalité en France, la première pour les femmes. Pour les survivants de cette attaque cérébrale, les séquelles peuvent être définitives et invalidante au quotidien.

Pourtant, à l'occasion de la Journée mondiale de l'AVC, il est important de rappeler que nous ne sommes pas désarmés face à cette pathologie. Il s'agit tout d'abord de bien la connaître.

Trois signes avant-coureurs
Contrairement aux croyances, l'AVC n'est pas réservé aux personnes âgées. 15% des AVC surviennent chez les moins de 50 ans, 25 % chez les moins de 65 ans.

Il y a trois signes avant-coureurs principaux : une paralysie d'un côté du visage (impossibilité de sourire avec lèvre tombante d’un côté), une perte de sensibilité ou un engourdissement d’un ou plusieurs membres (souvent aussi d'un seul côté du corps), et des troubles du langage, soit en raison d’une difficulté à articuler (« dysarthrie ») ou à trouver ses mots, soit en raison de l’utilisation de mots incompréhensibles ou de difficultés à comprendre ce que l’on entend (« aphasie »).

Mieux anticiper
Dans 25 % des cas, l’AVC est précédé d’un accident ischémique transitoire (AIT). Et si ces patients sont pris en charge dans les 24 heures après son apparition, le risque d’AVC ultérieur est réduit de moitié, comme le révèle une étude internationale du New England Journal of Medicine. Les symptômes de l'AIT sont identiques à ceux de l'AVC mais ils disparaissent au bout de quelques minutes.

Donc si un de ces trois signes est détecté, il faut immédiatement appelé le 15. Dans le cas d'un AVC, les dégâts irréversibles s'installent environ 4 heures après le début des symtômes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité