Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport du CIRC

Café et maté : cancérogènes probables au-delà de 65 degrés

Bus à température trop élevée, les boissons chaudes seraient responsables de cancers de l’œsophage, selon un rapport très attendu du CIRC.

Café et maté : cancérogènes probables au-delà de 65 degrés galdzer/epictura

  • Publié 19.06.2016 à 19h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Le café et le maté à température tempérée ne sont finalement pas cancérigènes ; lorsqu’ils sont consommés trop chauds, en revanche, ils provoqueraient « probablement » des cancers de l’œsophage. Telles sont les conclusions d’un rapport très attendu du CIRC (Centre international de la recherche sur le cancer), émanation de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).
 

A partir de 65 °C

C’est à partir de 65 degrés Celsius que les boissons, thé, café, maté ou autres, deviendraient toxiques, selon le rapport. « Ces résultats suggèrent que c'est la température, plutôt que les boissons elles-mêmes, qui semble être cause de cancer de l’œsophage », a déclaré Christopher Wild, directeur du CIRC, cité par l’AFP.

Le rapport visait à réévaluer les risques de cancérogénicité du café, l’une des boissons les plus consommées au monde, qui avait été classée comme « peut-être cancérogène » par le CIRC en 1991. A l’époque, le café était soupçonné d'être impliqué dans des cancers de la vessie. Mais les données, limitées, ne prenaient pas suffisamment en compte le tabagisme ou encore l'exposition professionnelle à des produits toxiques.
 

Doutes levés sur le café

En 2016, le café est donc épargné. Une analyse qui se fonde sur les données de « plus de 1 000 études chez l'homme et l'animal ». Par ailleurs, de nombreuses études épidémiologiques ont montré que la consommation de café n'a aucun effet cancérigène sur les cancers du pancréas, du sein et de la prostate. Une réduction du risque a même été observée pour les cancers du foie et de l'endomètre, relève le CIRC. 

Quant au maté (infusion de feuilles), prisé en Amérique latine mais aussi au Moyen-Orient, à condition d'être bu froid ou tempéré, il n'est pas non plus considéré comme cancérogène.

Tout est affaire de température, donc. La majorité des cancers de l'œsophage surviennent dans certaines régions d'Asie, d'Amérique du Sud et d'Afrique de l'Est, où l'on boit fréquemment des boissons très chaudes, note le CIRC.

400 000 décès par an

D’après les études, en Chine, en Iran, en Turquie et dans des pays de l'Amérique du Sud, où le thé et le maté sont traditionnellement bus très chauds (à environ 70 °C), le risque de cancer de l'œsophage augmente avec la température à laquelle la boisson est consommée.

« Les températures normales pour le café et le thé dans les pays européens et l'Amérique du Nord sont bien en deçà. Le café et le thé y sont souvent bus en dessous de 60 degrés », indiquent les experts.

Le cancer de l’œsophage est la huitième cause la plus fréquente de cancer dans le monde et l'une des principales causes de décès par cancer, avec environ 400 000 décès enregistrés en 2012 (5 % de tous les décès par cancers).

Toutefois, on ne connaît pas la proportion de cas de cancer de l'œsophage qui peut être liée à la consommation de boissons très chaudes. Le tabagisme et la consommation d’alcool sont des facteurs majeurs de ce type de cancers, notamment dans les pays à revenu élevé.

 

>> Lire notre enquête sur le café : pourquoi ce breuvage vous veut du bien

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité