Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude européenne

Vie de couple : 2 kg de plus sur la balance en moyenne

Le mariage ferait prendre quelques kilos. D'après une étude menée dans 9 pays d'Europe, les personnes qui se sont mariées pèsent 2 kilos de plus que les célibataires.

Vie de couple : 2 kg de plus sur la balance en moyenne SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 20.07.2015 à 19h12
  • |
  • |
  • |
  • |


Le mariage est bénéfique sur le plan cardiovasculaire. Mais il est moins bon pour la ligne. Une étude parue dans Social Science & Medicine observe que les personnes en couple affichent un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé que les célibataires. Elles pratiquent aussi moins de sport que les autres.

Se marier fait s’empiler les kilos sur la balance. C’est la conclusion de cette étude menée auprès de 10 226 personnes provenant de 9 pays (Autriche, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Pologne, Russie, Espagne, Royaume-Uni). Elle a déjà conclu, à la mi-juin, que le mariage est associé à une réduction de 15 % du risque de mortalité prématurée.

Des habitudes qui changent

Les époux s’en sortent mieux sur le plan cardiovasculaire, pas sur celui du poids. Les hommes et femmes célibataires affichaient respectivement un IMC moyen de 25,7 (léger surpoids) et 25,1 kilogrammes/m2. Les couples mariés, eux, ont un IMC de 26,3 pour les hommes et de 25,6 pour les femmes. Une observation qui se maintient chez les couples non-mariés. Cela représente une différence de 2 kg selon le statut marital. « Nos résultats montrent à quel point les facteurs sociaux peuvent affecter la santé. Dans ce cas, l’institution du mariage et certains changements comportementaux qui surviennent dans ce contexte sont directement associés à la nutrition et au poids », explique Ralph Hertwig, co-auteur de l’étude.

Interrogés sur leurs habitudes alimentaires et leur pratique sportive, les couples ont aussi avoué des comportements différents. Les époux consomment plus de produits régionaux, bio ou issus du commerce équitable et sont moins adeptes des plats préparés. « Cela signifie que les hommes installés dans une relation à long terme ont plus de chances de manger de manière plus consciente et, à terme, de manière plus saine », estime Jutta Mata, principal auteur. Mais plus sain ne signifie pas moins. Ce paramètre, combiné à une baisse d’activité sportive au sein des couples mariés, explique une hausse de l’IMC.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité