Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude menée sur 281 adultes

Les couples heureux ont une meilleure santé cardiaque

Selon une étude américaine, un mariage heureux et apaisé peut réduire le risque de maladies cardiovasculaires. Les couples mariés à problèmes augmentent ce risque de 8 %.

Les couples heureux ont une meilleure santé cardiaque PDN/VILLARD/SIPA

  • Publié 29.06.2014 à 19h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Avec l'été qui a officiellement débuté la semaine dernière, c'est aussi l'heure des derniers préparatifs pour les couples qui ont décidé de se marier sous le soleil. Et cet article devrait finir de rassurer les plus inquiets à l'approche de l'évènement. Car, selon des cardiologues américains, les personnes unies par le mariage et heureux ont moins de risque de maladies cardiovasculaires que les mariés non épanouis. Des travaux surprenants publiés dans la revue scientifique Psychosomatic Medicine.

Une étude réalisée sur plus de 200 personnes
Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs de l'Université de Pittsburgh ont analysé les données cardiaques de 281 adultes d'âge moyen en bonne santé qui étaient mariés et vivaient pour certains une relation conjugale heureuse. Pendant plus de 4 jours, les participants et leurs partenaires ont été surveillés toutes les heures par l'équipe. Ces scientifiques ont ainsi constaté qu'une interaction conjugale positive pouvait réduire le risque de maladies cardio-vasculaires.
A contrario, l'augmentation du risque de maladies cardiovasculaires était augmenté de 8,5 % en cas d'interactions négatives au sein du couple marié. Dans ces couples mariés mais peu épanouis, les chercheurs ont relevé en effet un volume plus important de l'épaisseur intima-media de la carotide. Ce qui est lié à un risque accru d’événements cardiaques. Comme de l'athérosclérose par exemple qui correspond à une accumulation de plaques graisseuses dans les artères.

Pour conforter leurs résultats, les spécialistes font remarquer que ces données ont été cohérentes dans tous les groupes d'âge, les races, les sexes et les niveaux d'éducation. « Les résultats sont restés identiques même après avoir tenu compte d'autres facteurs qui peuvent influencer le risque de maladie cardiovasculaire », avance ainsi Thomas Kamarck, professeur de psychologie à l'Université de Pittsburgh, et principal auteur de l'étude.

Célibataires, veufs et divorcés davantage à risque
Et ces résultats n'ont rien d'inédit, d'autres chercheurs américains avaient tiré la même conclusion lors de leur analyse de données réalisée entre 2004 et 2008 sur de plus de 3,5 millions d’Américains, âgés de 21 à 99 ans. Cette étude avait souligné que les gens mariés – et cela quel que soit leur âge, leur sexe ou même leurs risques cardio-vasculaires - ont significativement moins de risque d’avoir des maladies cardiovasculaires comparés à ceux qui sont célibataires, divorcés ou veufs.

Parmi les chiffres forts de l’étude, on apprenait ainsi que le fait d’être marié fait encourir 5% de risque en moins d’avoir une maladie cardiovasculaire que lorsque l’on est célibataire. Les veufs et les divorcés ont respectivement 3 et 5% de plus de risque de souffrir de maladies cardiovasculaires (maladies des artères périphériques, maladies cérébro-vasculaires, anévrisme de l’aorte abdominale…).
Enfin, encore plus frappant, les personnes mariées de moins de 50 ans ont 12 % de risque de maladie en moins que les personnes célibataires, même plus jeunes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité