Publicité

QUESTION D'ACTU

Altération du mode d’action

Canicule : adapter la prise de certains médicaments

Hyperthermie, troubles de l’hydratation… Les médicaments aussi pâtissent de la chaleur. L’Agence de sécurité du médicament rappelle lesquels dans une mise à jour.

Canicule : adapter la prise de certains médicaments AP/SIPA

  • Publié 02.07.2015 à 17h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Plusieurs records de chaleur ont été battus le 1er juillet. A Paris, le mercure a avoisiné les 40 °C et dépassé les 35 °C à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Vichy (Allier) a été, le temps d’une journée, la ville la plus chaude d’Europe. Ces grandes chaleurs sont pénibles pour l’organisme… mais pas seulement.
L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) alerte aussi sur les problèmes spécifiques aux médicaments et aux dispositifs médicaux. Personnes âgées, nourrissons, enfants, personnes atteintes de maladies chroniques : voilà les profils exposés aux dangers de la vague de chaleur qui s’abat sur la France depuis le 30 juin.
Certaines maladies chroniques, comme le diabète, peuvent être déséquilibrées par des températures extrêmes. Il est donc important de rester attentif. Les dispositifs médicaux, comme les lecteurs de glycémie, risquent de délivrer des mesures erronées, avertit l’ANSM.

 

Des risques pour la fonction rénale

Les personnes qui prennent un traitement au quotidien doivent être particulièrement vigilantes : certains médicaments, comme les neuroleptiques ou les vasoconstricteurs, peuvent perturber la réponse de l’organisme face aux températures extrêmes en empêchant la perte calorique (antiparkinsoniens, antidépresseurs, etc.), ou en provoquant des troubles de l’hydradation (diurétiques), voire des hyperthermies (neuroleptiques, agonistes sérotoninergiques). Les psychotropes et les antihypertenseurs sont aussi susceptibles d’aggraver les effets de la chaleur. 
L’ANSM lance aussi l’alerte sur des médicaments très courants : les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les antibiotiques. Avec les grandes chaleurs apparaît le risque d’altération de la fonction rénale.

Dans ces cas, c'est au médecin traitant de décider en concertation s'il y a lieu ou non d'adapter le traitement de ces personnes.

La canicule, c’est aussi l’occasion de prêter attention aux conditions de conservation des médicaments. Tous ne doivent pas être stockés au-delà d’une certaine température.

Liste (non-exhaustive) des médicaments concernés. Cliquez sur l'image pour ouvrir le document de l'ANSM.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité