Publicité

QUESTION D'ACTU

A la recherche de 500 familles de diabétiques


  • Publié 14.05.2012 à 08h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Appel à la population : 500 familles de diabétiques sont recherchées. Un appel qui, s’il est entendu, pourrait permettre de mieux soigner les diabétiques.
Il s’agit d’un programme unique au monde consacré au diabète de type 2. Une maladie qui vous le savez est en pleine explosion. Pour essayer de repérer très tôt les personnes qui sont à risques d’être diabétiques, un appel à la population vient d’être lancé. Le centre d’études et de recherches pour l’intensification du traitement du diabète recherche 500 familles pour participer à l’étude Descendance.

Mais quel type de famille exactement ?
Il faut qu’au moins un des 2 parents soit diabétique, et que parmi les enfants, l’un d’entre eux souffre de la maladie et l’autre pas. L’idée, c’est vraiment de comprendre pourquoi dans une famille avec un ou même deux parents diabétiques, l’un des enfants développera la maladie et l’autre pas.

Mais que sait-on déjà sur le poids de la génétique dans le diabète de type 2 ?
On ne part pas de zéro. Globalement, on sait que si un parent est diabétique, le risque de développer la maladie pour les enfants est de 30%. Si les deux parents sont malades, ce risque grimpe à 60%. Maintenant, pourquoi tel enfant plutôt que tel autre, c’est un mystère pour le moment. L’étude descendance espère bien percer ce mystère. Mais, il n’y a pas que les gènes, il y a aussi l’environnement, le mode de vie. Les personnes obèses, par exemple, ont plus de risques d’être diabétique. Pour autant, tous les obèses ne deviennent pas diabétiques.

Mais, si on arrive à déterminer le profil de l’enfant le plus à risque, est-ce que l’on pourra changer le cours de son histoire ?
Oui, et c’est bien cela l’enjeu. Pour le moment, tous les programmes de prévention du diabète se sont soldés par des demi-échecs. Concrètement, chez des personnes pré-diabétiques, c’est-à-dire qui sont déjà en surpoids, qui ont un pancréas abîmé, etc… il est possible de retarder l’apparition de la maladie d’environ 5 ans en leur imposant un régime alimentaire drastique, une bonne dose d’exercice physique, et/ou un médicament. Mais, on n’enraye pas totalement la machine.

D’où la nécessité d’intervenir beaucoup plus tôt ?
Exactement, dès l’enfance en fait. Mais à condition encore une fois que l’on puisse repérer ceux qui sont à hauts risques de devenir diabétique. C’est le but du programme Descendance, qui devrait donner ses résultats d’ici 2 ans environ.

Si vous répondez au profil de famille recherchée et que vous souhaitez participer à ce programme, vous pouvez appeler le numéro vert suivant : le 0 800 300 341

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité