Publicité

QUESTION D'ACTU

Bronzer sans griller


  • Publié 03.08.2012 à 00h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Coup de soleil, pouvant aller jusqu’à la brûlure, ou allergies qui vous transforment en lapin albinos, voilà quelques-uns des méfaits à court terme d'une mauvaise exposition. A plus long terme, tâches brunes indélébiles, vieillissement prématuré de la peau avec ces rides bien particulières de vieux loup de mer, et puis surtout l'effet que l’on craint le plus, le mélanome, ce redoutable cancer que les dermatologues disent en augmentation considérable ces 10 dernières années.

Face à tous ces dangers réels, comme l’attestent les chiffres dont abonde la presse spécialisée, comment réprimer notre envie effrénée de s’étendre au soleil, de s’y réchauffer et de prendre cette jolie couleur caramel qui, il faut bien l’avouer, gomme nos petites imperfections de peau, parfois même nos rondeurs et surtout nous donne cette mine superbement en forme et ce corps que l’on n’hésite plus à montrer. Alors, comment concilier vos envies et les conseils des médecins ? Comment bronzer sans griller et sans se rendre malade ? Et bien c’est possible en adoptant quelques règles.

Première règle d’or : pas d’exposition aux heures où le soleil est à la verticale, c’est-à-dire en France entre 12 et 16 heures. C’est à ce moment-là que le rayonnement est à son maximum.

La deuxième règle s’applique aux enfants : ils ne doivent pas être exposés directement au soleil. Leur peau est très fine, mal protégée contre les rayons et l'on sait bien maintenant que les coups de soleil de l’enfance sont les plus grands pourvoyeurs de mélanome de l’adulte. Cela signifie pour eux de porter un tee-shirt blanc de préférence, ils auront moins chaud, et épais ne laissant pas passer les rayons. Il existe d'ailleurs des tee-shirts en vente qui filtrent les ultraviolets.
N’oubliez pas les lunettes de soleil, et le chapeau, la surface du crâne n’étant recouverte que par de fins cheveux. A l’heure du bain, gardez tout l’attirail, c’est encore plus nécessaire : la surface de l’eau agit comme un miroir doublant le rayonnement. En sortant de l’eau, essuyez-vous, mais essuyez également votre enfant : les fines gouttelettes d’eau agissent comme de multiples petites loupes et multiplient les quantités d’ultraviolets. 
Sachez également que le sable renvoie les rayons et que le parasol est un piètre protecteur de cette réverbération. Une réverbération moins importante que sur la neige mais suffisante pour renvoyer 30 % des rayons. Enfin, enduisez-vous régulièrement de crème solaire d’indice élevé.

Si tous ces petits conseils encore et toujours répétés vous semblent du rabâchage, c’est comme en médecine : sachez que si les vaccins ont montré leur efficacité, ils ne seraient plus rien sans les rappels.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité