Pneumocoque : un vaccin pour réduire le risque de méningite et de pneumonie
Publié le 12.11.2017
Pneumocoque : un vaccin pour réduire le risque de méningite et de pneumonie

Le pneumocoque est une bactérie que l’on retrouve naturellement chez l’Homme mais qui peut déclencher des infections graves chez les jeunes enfants et les personnes fragiles. Pour les éviter, la vaccination constitue la meilleure arme.

Pneumocoque et vaccination : VACCIN

Qu’est-ce que le vaccin contre le pneumocoque ?

Le vaccin contre le pneumocoque est un vaccin inactivé. Il peut être administré sans risque à toute personne sans distinction contrairement aux vaccins vivants atténués qui eux sont contre-indiqués chez les patients fragiles.
Ils sont composés de fragments de la capsule de la bactérie sur lesquels on trouve les antigènes ciblés par le système immunitaire. On parle alors de « vaccins polyosidiques » car plusieurs sérotypes de pneumocoque sont regroupés dans un seul flacon pour augmenter la protection vis-à-vis des pneumocoques les plus fréquents.
Il existe deux types de vaccin polyosidiques : les conjugués et les non-conjugués. Les vaccins non-conjugués procurent une protection peu efficace sur le long terme notamment chez les nouveau-nés, on dit qu’ils sont peu immunogènes. Les vaccins conjugués sont plus efficaces car ils sont couplés à une protéine reconnue plus rapidement par le système immunitaire, on dit qu’ils sont plus immunogènes. Le choix du type de vaccin à utiliser est fonction de l’âge de la personne et des recommandations annuelles du calendrier vaccinal.

Quels sont les vaccins disponibles ?

Il existe deux vaccins disponibles recommandés par le Conseil Supérieur de la Santé : le Prevenar 13Ò et le Pneumo 23Ò.
• Le Prevenar 13Ò est un vaccin 13-valent conjugué. Il protège contre 13 sérotypes différents de pneumocoque (1, 3, 4, 5, 6A, 6B, 7F, 9V, 14, 18C, 19A, 19F, 23F) et est conjugué à la protéine vectrice CRM197. Comme c’est un vaccin polyosidique conjugué, il est très efficace chez les nouveau-nés avant l’âge de 2 ans et les personnes immunodéprimées, cependant il ne protège seulement que contre un petit nombre de sérotypes. Ce vaccin est toutefois suffisant pour une protection minimale.
• Le Pneumo 23Ò est un vaccin 23-valent non-conjugué. Il protège contre 23 sérotypes différents de pneumocoque (1, 2, 3, 4, 5, 6B, 7F, 8, 9N, 9V, 10A, 11A, 12F, 14, 15B,17F, 18C, 19A, 19F, 20, 22F, 23F, 33F). Comme c’est un vaccin polyosidique non-conjugué, il n’est pas très immunogène et n’est pas efficace chez les jeunes enfants. Néanmoins, il couvre un nombre plus important de sérotypes. Il est donc réservé aux enfants de plus de 2 ans et aux adultes ayant un risque élevé de faires des infections à pneumocoque en complément du Prevenar 13Ò.

<< MALADIE
EN PRATIQUE >>
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit