Vaccins : d'autant plus efficace si l'ensemble de la population est vacciné
Publié le 25.10.2018
Vaccins : d'autant plus efficace si l'ensemble de la population est vacciné

Depuis plusieurs années, la vaccination est en baisse dans l'ensemble des pays européens. Or, c'est le moyen de prévention le plus efficace aujourd’hui, selon l'OMS, pour lutter contre les maladies infectieuses. C'est aussi un moyen de protection collective : la vaccination de l'entourage permet de protéger les personnes les plus fragiles et celles que l'on ne peut pas vacciner.

Vaccins : Quand les éviter ?

-Quelles situations absolues contre-indiquent l’utilisation de vaccins ?

-Peut-on faire plusieurs vaccins en même temps ?

-Peut-on se faire vacciner en cas de grossesse ?

-Peut-on se faire vacciner si l’on est malade ?

-Peut-on se faire vacciner à tout âge ?

 

 

Quelles situations absolues contre-indiquent l’utilisation de vaccins ?

Chaque vaccin possède ses propres mises en garde et contre-indications répertoriées dans leur autorisation de mise sur le marché. Néanmoins ils existent des situations générales qui contre-indiquent ou limitent l’utilisation de certains vaccins. La première situation, commune à n’importe quel médicament, est l’allergie à au moins un des composés du vaccin. Il est possible de trouver comme allergène par exemple l’œuf, le fructose, la gélatine ou certains antibiotiques. Ensuite, une deuxième situation concerne les personnes immunodéprimées. Il est formellement interdit d’injecter un vaccin vivant à un patient dont le système immunitaire est affaibli que ce soit de manière innée (déficit immunitaire à la naissance) ou acquise (virus du sida, traitement immunosuppresseur, cancers). En effet, même s’il est atténué, l’agent pathogène garde son pouvoir infectant et ne pourra être stoppé en cas d’immunodépression.

 

Peut-on faire plusieurs vaccins en même temps ?

Oui, il est possible de réaliser plusieurs vaccins en même temps, à condition toutefois de respecter quelques précautions d’usage. Chaque vaccin injecté de façon simultanée, doit l’être dans des sites anatomiques différents les uns des autres. Généralement on privilégiera les bras, et les muscles fessiers. Les vaccins inertes peuvent être injectés simultanément avec des vaccins de n’importe quel autre type, alors que l’injection de plusieurs vaccins vivants est souvent déconseillée. De plus, une fois les injections réalisées, il est d’usage de respecter un délai jusqu’à la prochaine série d’injections pour ne pas qu’elles interférent entre elles. Il faut attendre alors quelques semaines voire quelques mois tout au plus, en fonction du vaccin utilisé.

 

Peut-on se faire vacciner en cas de grossesse ?

Vacciner une femme enceinte est considéré par les professionnels de la santé comme un acte délicat à adapter au cas par cas. Une chose est certaine, l’utilisation des vaccins vivants atténués est une contre-indication formelle en cas de grossesse à cause du risque d’infection du fœtus. D’ailleurs, il est recommandé pour toute femme en âge de procréer d’être sous contraceptif en cas d’utilisation de ce type de vaccin jusqu’à au moins deux mois après l’injection. Pour les autres types de vaccins, même si aucune étude à ce jour n’a démontré une quelconque foetotoxicité de leur emploi, il est pour habitude d’éviter de vacciner une femme enceinte. Pour l’instant, une seule exception existe, celle du vaccin contre la grippe. Il est recommandé de le faire quel que soit le trimestre de grossesse, tant pour protéger le bébé que la mère. La grossesse est un état physiologique particulier de la femme qui nécessite une attention toute particulière surtout en ce qui concerne les infections qui peuvent mettre en péril son bébé. Il est donc fortement conseillé d’être à jour dans ses vaccinations avant toute conception d’un enfant pour éviter la survenue de pathologies comme la rubéole, la varicelle, l’hépatite B ou la rougeole.

 

Peut-on se faire vacciner si l’on est malade ?

Tout dépend ce que l’on appelle maladie. Il est dans la pratique médicale coutume de ne pas vacciner une personne fiévreuse, potentiellement en train de se battre contre une petite infection, pour ne pas interférer avec son système immunitaire déjà bien occupé. Ensuite, mis à part le cas des patients immunodéprimés évoqué précédemment, il n’existe pas de contre-indication absolue à vacciner une personne atteinte d’une pathologie chronique.

 

Peut-on se faire vacciner à tout âge ?

Oui, à tous les âges, et surtout aux plus extrêmes de la vie, puisque c’est à ces périodes que l’on est le plus vulnérable. Plus on est jeune, meilleure sera la réponse immunitaire de notre organisme.

<< Pour quelles maladies ?
Avantages et inconvénients >>