• CONTACT
Publicité

NOS DOSSIERS TRAITEMENTS

Préparation à l’accouchement : la grossesse est la bonne période

Préparation à l’accouchement : la grossesse est la bonne période

L'accouchement est un moment unique dans la vie d'une femme, mais il peut être redouté. Bien connaître le déroulement de l'accouchement et bien s’y préparer peut permettre de diminuer cette appréhension et le rendre plus épanouissant. Différentes techniques de préparation et d'accompagnement existent. 

Préparation à l’accouchement : la grossesse est la bonne période
Publié le 13.02.2020

Préparation à l’accouchement : L’ACCOUCHEMENT EN DETAILS

Qu'est-ce que le travail ?

Le travail est la première phase de l'accouchement. Il commence lorsque les contractions de l’utérus deviennent régulières et intenses. 

Ces contractions de l’utérus ont pour rôle de permettre l'ouverture du col de l'utérus jusqu'à la dilatation complète, atteinte à 10 centimètres : le bébé peut alors commencer à descendre hors de l'utérus. 

La durée moyenne de travail en cas de premier enfant est de 12,5 heures et de 4 à 8 heures chez une femme ayant déjà accouché. Mais ce ne sont que des statistiques, et cette durée est en fait assez variable d'une femme à l'autre. 

Qu'est-ce que l'expulsion ?

Après l'ouverture complète du col, permise par des heures de contractions, commence la phase d'expulsion. Elle correspond au temps compris entre la dilatation complète du col (fin du travail) et la naissance. 

La tête de l'enfant s'engage alors dans le bassin de la mère pour en sortir. C'est à ce moment-là, que la poussée volontaire peut commencer. L'expulsion va être permise conjointement par les contractions utérines et par les efforts de poussées de la future mère. 

Cette phase dure en moyenne 50 minutes, mais varie d'une femme à l'autre et notamment s'il s'agit ou non du premier accouchement.  

Qu'est-ce que la délivrance ?

La délivrance est la dernière phase de l'accouchement. Elle correspond à l'expulsion du placenta. 

Elle survient environ 15 minutes après la naissance. Des contractions utérines accompagnent l'expulsion mais elles sont bien moins fortes que lors de l'accouchement. 

Il est nécessaire de faire à nouveau un effort de poussée mais lui aussi de faible intensité. 

Quelles sont les complications possibles de l'accouchement ?

La très grande majorité des accouchements se déroulent sans complication. Cependant quelques-unes restent possibles. 

Si le travail dure trop longtemps, que le rythme du cœur du fœtus ralentit trop ou que les poussées deviennent inefficaces, une intervention médicale peut être nécessaire pour accélérer le processus. Un médecin interviendra donc initialement avec un forceps ou une ventouse pour essayer de sortir plus rapidement le bébé. Si cela ne suffit pas, il se peut qu'une césarienne soit décidée en urgence.

D'autres complications peuvent également survenir telles que l'hémorragie de la délivrance (une perte de sang importante au moment de l'expulsion du placenta), une rupture utérine (l'utérus se déchire au cours de l'accouchement) ou une déchirure du périnée (parfois anticipée à l'aide d'une épisiotomie). Dans tous les cas, des prises en charge spécifiques existent pour gérer ses complications. 

Qu'est-ce que la péridurale ? 

La péridurale est une technique d'anesthésie ayant pour but de diminuer les douleurs lors de l'accouchement. 

Elle est réalisée par un médecin anesthésiste. Il effectue une injection de produit anesthésiant dans le bas du dos, en passant avec une aiguille entre deux vertèbres. 

Au bout de 10 à 15 minutes, celui-ci fait effet et la douleur des contractions est très diminuée. La femme peut également avoir la sensation de jambes lourdes et plus de difficultés à les mobiliser mais cette gêne n'est que partielle. 

<< LA PREPARATION à L'ACCOUCHEMENT
ZOOM SUR LA CESARIENNE >>

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité