>
Les Symptômes
>
Bourdonnements d’oreille : rarement graves, les acouphènes vont s’estomper
Bourdonnements d’oreille : rarement graves, les acouphènes vont s’estomper
Publié le 14.10.2019
Mots-clés :
Bourdonnements d’oreille : rarement graves, les acouphènes vont s’estomper
©123RF-Anna Yakimova

Les acouphènes, ou bourdonnements d’oreille, sont des bruits entendus dans l’oreille ou dans la tête sans source sonore extérieure. Ils peuvent être de courte durée, après un traumatisme sonore. Ils devenir permanents, continus ou intermittents, et témoigner alors d’une altération ou d'un vieillissement de l’oreille interne.

Bourdonnements d’oreille : CONSULTATION

Quel est le retentissement des bourdonnements d’oreille ?

Le retentissement de l’acouphène peut être très variable : de la simple gêne au handicap permanent selon les individus avec des difficultés pour s’endormir ou pour se concentrer. Dans nombre de cas, les acouphènes peuvent provoquer des états d’anxiété, voire de dépression.
Les personnes consultent généralement pour vérifier qu’elles n’ont rien de grave et sont souvent déçues par les traitements qui leurs sont proposés. Ceci les amène souvent à consulter successivement de nombreux médecins et des « thérapeutes » de tous poils à la recherche d’une solution miracle … qui n’existe pas.
Bien qu’au début, les acouphènes peuvent provoquer une importante gêne qui peut conduire à une certaine détresse, la perception des acouphènes tend à diminuer avec le temps par un processus d’adaptation.
Selon les personnes, l’anxiété et le stress ressentis, ce processus prendra de plusieurs mois à plusieurs années, mais le malade finira par apprendre progressivement à « mettre à distance » cette perception parasite et à l’ignorer. C’est un processus très commun qui fonctionne déjà chez tout le monde puisque le cerveau conscient ignore spontanément la plupart des informations qui arrivent à chaque instant, et qui, sans pertinence avec la situation présente, restent au niveau inconscient.

Quand faut-il consulter en urgence ?

Les personnes victimes d’acouphènes ont tendance à chercher des explications, elles craignent souvent une attaque, une tumeur cérébrale, des désordres mentaux ou encore de devenir sourdes. Or, l’acouphène n’indique que très rarement un désordre grave.
Mais il faut cependant consulter en urgence un médecin si :
• Les acouphènes sont apparus après un traumatisme de la tête ou un traumatisme sonore.
• Les acouphènes sont associés à des douleurs d’oreilles (« otalgies »), des vertiges, des troubles de l’équilibre, une perte de l’audition (« l’acuité auditive ») ou, au contraire, une hyperacousie (hypersensibilité gênante aux sons et aux bruits), une fièvre.

Comment faire le diagnostic des acouphènes ?

Pour rechercher les causes possibles des acouphènes, le médecin traitant adressera la personne qui en souffre à un oto-rhino-laryngologique (ORL) pour un examen concernant les oreilles, le nez et la gorge.
Cet examen pourra inclure un examen de contrôle de l’audition (« audiogramme ») et, éventuellement, d’autres examens complémentaires comme un examen qui permet de caractériser le type d'acouphènes (« acouphénométrie ») et, plus rarement, une IRM en cas de suspicion de lésion du nerf de l’audition (neurinome de l’acoustique).

<< CAUSES
QUE FAIRE ? >>