• CONTACT
Publicité

MIEUX VIVRE

Psychologie

Comment gérer son deuil en période de confinement et de crise sanitaire ?

Pour les proches, les mesures sanitaires actuelles constituent une peine supplémentaire à leur deuil.

Comment gérer son deuil en période de confinement et de crise sanitaire ? Rawpixel/iStock

  • Publié le 10.05.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Que le proche soit mort du coronavirus ou pas, pendant cette période de confinement les cérémonies d'obsèques ont été fortement perturbées. Limitées à 20 personnes du premier cercle familial de la personne décédée, elles ne permettaient pas aux plus éloignés de s'y rendre. Cette étape essentielle dans le processus de deuil doit être remplacée par d'autres rituels.

Des conditions exceptionnelles

Les personnes les plus affectées par un deuil difficile le sont en général car elles n'ont pas pu accompagner comme elles le souhaitaient leur proche dans ses derniers moments. À cause des mesures de protection, seul un accès par téléphone ou visio est possible, l'imitant bien sûr la compréhension du décès.

Tout comme en cas de catastrophe naturelle ou de mort violente, ces conditions blessent profondément et compliquent le processus de deuil qui consiste à pouvoir dire au revoir à la personne que l'on aime.

Réinventer de nouveaux rituels 

Même si ces complications doivent être prises en compte, elles ne bloquent pas le processus de deuil. Si les obsèques et l'accompagnement facilitent dans nos sociétés l'acceptation, d'autres rituels peuvent-être inventés comme par exemple utilisation d'une photo de la personne, d'une bougie, de fleurs, ou la lecture d'un texte. 

Plutôt que de penser à ce qui n'a pas pu être fait, il est préférable de s'inventer son propre rituel qui aurait pu le mieux correspondre à la personne décédée. Pour cela, on incite parfois à écrire ce que l'on ressent et ce qu’on a vécu avec la personne pour recréer un moment d'intimité qui permet d'exprimer ce que l'on a sur le cœur.

Ensuite, quand cela sera possible, une deuxième cérémonie peut être envisagée à une date ultérieure pour se réunir et honorer la mémoire du défunt comme on l'avait imaginé. Même différée, elle permettra d'aider ceux qui en ont le plus besoin pour faire leur deuil.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité