• CONTACT
Publicité

MIEUX VIVRE

La chronique du docteur Lemoine

Une carte des émotions pour réconcilier les médecines

En avoir plein le dos ; avoir un patron qui donne des bouton ; estomac noué, gorge serrée, boule au ventre... Ce langage, très grand public, correspond à des vérités médicales, des expressions pleines de bon sens. Les émotions telles que la peur ou la colère s'accompagnent de sensations physiques. De quelle manière chacune de nos émotions est-elle liée à une partie de notre corps humain ? Début d’explication avec des chercheurs finlandais qui ont travaillé sur le sujet...

Une carte des émotions pour réconcilier les médecines Design Cells / iStock

  • Publié le 23.01.2020 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Ils ont voulu vérifier la validité de toutes ces expressions, qui font de ces sensations physiques le témoignage d’une émotion.

Une étude pas très compliquée à réaliser, mais il fallait en avoir l’idée : des volontaires ont ressenti différentes émotions, à l’aide de livres, d’images, et de films… Ils ont ensuite colorié un schéma de corps humain avec différentes couleurs : rouge pour une sensation forte, bleu pour une moindre activité. S’ils ne sentaient rien, ils laissaient la zone vide. Grâce à cela, les chercheurs ont pu dresser une typologie, une cartographie des sensations liées aux émotions.

Ils ont découvert qu'il y a une grande cohérence dans les réactions du corps. Les émotions de base, colère, peur, tristesse, dégoût, joie, surprise, sont pour la plupart associées à une activité accrue dans la poitrine. Il y a une explication médicale à cela. Cela correspond à des modifications dans le rythme respiratoire ou cardiaque. Ce sont aussi celles qui provoquent les sensations physiques les plus fortes.

Globalement, les manifestations physiques des émotions se chevauchent peu. Selon les émotions, agréables ou non, différentes zones du corps réagissent. Ainsi, le dégoût est plus souvent associé à des sensations au niveau du système digestif et de la gorge alors que la tristesse est liée à une moindre activité des membres inférieurs. La joie active des sensations agréables dans l’ensemble du corps. Les émotions en relation avec autrui, elles, ont plus tendance à solliciter les membres supérieurs. Les résultats révèlent aussi que peur et tristesse sont assez similaires. 

 

Les Finlandais se sont méfiés de l’impact de leur culture nordique et sont allés vérifier à Taïwan pour savoir si  les expressions peuvent varier selon les cultures pour une même émotion. En fait, pas de différences, les participants ont signalé les mêmes activités pour des émotions simples. Quelle que soit la culture, orientale ou occidentale, le corps réagit de la même façon à une sollicitation émotive.

Toutefois on sait que, devant les excès de table par exemple, les Américains ont mal au cœur, les Anglais accusent l’estomac et les Français le foie ! Les chercheurs évoquent la possibilité d’une influence du langage sur les déclarations, mais avec une nuance. Par exemple, l'expression "avoir la boule au ventre" pourrait influencer les affirmations des participants. A moins que ce ne soit l'inverse... que l'expression ait été créée à partir d'une vraie sensation. C'est le dilemme classique "qui de la poule ou de l'oeuf" ?…

Ces cartes constituent la description disponible la plus précise des sensations physiques liées à des émotions. Une recherche importante, car entre médecines « orientales »et « occidentales », la distinction est souvent grossière pour désinformer, induire en erreur ou balayer des axes culturels plutôt que de faire des affirmations utiles sur différentes théories de l'organisme humain. C’est le cas de la méditation ou du yoga souvent tournés en dérision par la médecine traditionnelle, alors qu’on les utilise dans le traitement de la douleur, les soins de santé mentale et les traitements préventifs ou de réadaptation.

Ces cartes toutes simples, cette étude universitaire fait du bien dans ce débat parfois obtus en amenant des preuves solides qui montrent que le corps est impliqué dans tous les types de fonctions cognitives et émotionnelles.

En d’autres termes, l’esprit humain est fortement incarné.

 Dr Jean-François Lemoine

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité