Publicité

MIEUX VIVRE

Santé mentale

Pour votre médecin, le rire n’existe pas. Et pourtant c'est un véritable médicament!

A la fin de mes études passées dans la joie totale, je me suis aperçu qu’à aucun moment, pendant toutes ces années, on ne m’avait parlé du rire. Comme s’il ne faisait pas partie des plaisirs de la vie. On rit probablement depuis la nuit des temps, mais on ne sait toutefois pas encore vraiment pourquoi ! Parce qu’on est heureux, me direz-vous... Certes, mais on en connaît mal le mécanisme.

Pour votre médecin, le rire n’existe pas. Et pourtant c'est un véritable médicament! Halfpoint

  • Publié 24.06.2018 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


 Rire fait du bien, personne n’en discute. Les psychiatres vous diront que, pendant ce temps, on oublie le reste. C'est également un véritable massage des muscles qui libère les tensions. Quelques minutes de rire seraient l’équivalent d’une heure de relaxation.

Mais ce n’est pas tout : amélioration de la respiration, oxygénation du sang, meilleure digestion… Bref, lorsque l’on constate les effets positifs, on se demande pourquoi on ne rit pas plus souvent, et l’on comprend mieux le succès de ceux qui, en société, savent faire naître le « bidonnage ». Ne dit-on pas, d'ailleurs, « femme qui rit… » ? Mais pour obtenir l’effet escompté, il faut parvenir au rire. Le sourire ne relaxe que les muscles du visage, ce qui n’est déjà pas si mal, puisque cela retarde de plusieurs années l’apparition des rides.

Six minutes par jour !

Pourtant, malgré toutes ces qualités, les Français rient de moins en moins. Six minutes par jour en moyenne aujourd’hui, contre plus de vingt en 1939. Il est vrai qu’entre-temps, il y a eu la guerre… Pourtant, le langage populaire connaît bien ce moyen gratuit de bien-être. Ainsi, on peut rire de bon cœur, être plié de rire en détendant notre diaphragme, se rouler par terre lorsque les jambes cèdent de plaisir ou rire à gorge déployée dans une véritable polka des zygomatiques…

Un véritable médicament

 Le rire possède plus de formes que le médicament, mais ne nous trompons pas : si l’on connaît mal le mécanisme de naissance de cette aide de bonheur, ses effets positifs ne sont pas là par hasard. La pratique, du moins la connaissance du corps humain, nous le démontre. Tenez, par exemple, il vient d’être prouvé scientifiquement que pleurer soulage en évacuant par les larmes tout un tas de substances de stress qui nous pourrissent la vie. Passer du rire aux larmes, vous le voyez, cela prend tout juste une page.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité