• CONTACT
 my div'); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''+divToPrint+''); newWin.document.write(''); newWin.document.close(); }

LES MALADIES

Zika : un virus à risque chez les femmes enceintes

Zika : un virus à risque chez les femmes enceintes

L'infection par le virus Zika, transmise par les moustiques, est bénigne dans la plupart des cas mais lors d'une transmission pendant la grossesse, de graves complications pour le fœtus peuvent survenir.

Zika : un virus à risque chez les femmes enceintes
©iStock-nechaev-kon
Publié le 22.07.2022
Mots-clés :
Zika : un virus à risque chez les femmes enceintes : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

L'infection par le virus Zika est une arbovirose. Il s'agit d'un groupe de maladie dont la cause est un type particulier de virus : les arbovirus. Cette large classe regroupe les virus transmis par des animaux hématophages, c'est-à-dire se nourrissant de sang. Dans le cas de Zika, l'animal en question est le moustique du genre Aedes.

Le nom duvirus Zika provient d'une forêt d'Ouganda du même nom où il a été découvert en 1947 sur un singe.

Qu’est-ce que le Zika ?

L'infection par le virus Zika est une arbovirose, c’est-à-dire une infection par un arbovirus, un virus qui est transmis par les moustiques, lors de la piqûre : le moustique injecte un peu de salive dans la piqûre d’un petit vaisseau sanguin de la peau pour éviter la coagulation et permettre le prélèvement de sang qui le nourri. C’est cette salive infectée qui va contaminer l’être humain.

Cette infection est bénigne dans la plupart des cas, avec une simple fièvre et des douleurs musculo-cutanées (syndrome grippal), voire sans symptôme aucun (forme asymptomatique). Mais chez la femme enceinte, l’infection par le virus Zika peut conduire à des fausses-couches ou à des malformations du cerveau du fœtus avec en particulier des microcéphalies.

L'épidémie mondiale de Zika est largement contrôlée à ce jour mais le virus continue de circuler dans des zones à risque, comme l'Amérique Latine, l'Asie, l'Afrique et les Antilles. Éviter les voyages à risque et se protéger des moustiques est actuellement le meilleur moyen d'éviter la maladie, en l'absence de traitement efficace.

Comment se transmet le virus Zika ?

Le virus Zika se transmet par l'intermédiaire de femelles moustiques du genre Aedes. La plupart des transmissions se font par l'espèce Aedes Aegypti mais aussi par l'espèce Aedes albopictus, plus connue sous le nom de moustique tigre. Un moustique pique un être humain infecté par le virus, en se nourrissant de son sang, le virus se développe alors dans l'insecte sans conséquence pour sa santé, puis il est transmis dans le sang d'une autre personne lors d'une piqûre ultérieure.
La maladie peut aussi se transmettre par voie sexuelle par un homme infecté dans les 6 mois précédent le rapport sexuel à risque (sans préservatif), car le virus reste dans le sperme pendant toute cette durée. Enfin la transmission est possible par voie sanguine d'une mère à son fœtus pendant la grossesse.

Quels sont les signes d'une infection par le virus Zika ?

Dans 70 à 80 % des cas d'infection, les personnes atteintes sont asymptomatiques, c'est-à-dire qu'elles ne présentent aucun symptôme et la maladie passe alors inaperçue. Dans les autres cas, il s'agit la plupart du temps de symptômes bénins avec un syndrome grippal (fièvre, courbatures, fatigue), des maux de tête, une conjonctivite, des douleurs derrière les yeux, une éruption cutanée et/ou des œdèmes des pieds et des mains. Dans de plus rares cas, des complications sont possibles.

Quelles sont les complications d'une infection par le virus Zika ?

Dans de rares cas, la personne infectée peut développer des complications neurologiques comme un syndrome de Guillain Barré. Il s'agit d'une paralysie progressive, sans signes sensitifs, pouvant atteindre les muscles respiratoires. Elle est généralement régressive, mais la paralysie respiratoire doit être prise en charge en service spécialisé. De graves complications existent aussi pour les fœtus en cas d'infection pendant la grossesse : des « microcéphalies » (tête de petite taille), avec anomalies du développement cérébral irréversibles et anomalies des yeux.

DIAGNOSTIC >>
Sur le même sujet :

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES