Publicité

MIEUX VIVRE

Royaume-Uni

Grossesse : de l'argent pour arrêter de fumer

L’incitation financière serait deux fois plus efficace que le soutien classique pour aider les femmes enceintes à arrêter de fumer, selon une étude publiée dans le BMJ.

Grossesse : de l'argent pour arrêter de fumer CLOSON/ISOPIX/SIPA

  • Publié 28.01.2015 à 23h04
  • |
  • |
  • |
  • |


En terme de santé, le Royaume-Uni a fait le choix de la carotte financière plutôt que du bâton. Une méthode qui semble fonctionner si l’on en croit une étude publiée dans le British Medical Journal. L’objet de cette étude était de déterminer si une incitation financière pouvait aider les femmes à arrêter de fumer.

Pour le bien de cette étude, 612 femmes de la région de Glasgow (Ecosse) ont été sélectionnées. Elles ont été séparées en deux groupes : le premier (le groupe de contrôle) a reçu un « soutien standard » pour arrêter de fumer. Elles ont d’abord dû se rendre à un rendez-vous avec un conseiller afin de discuter de leur consommation de tabac et de la possibilité d’arrêter de fumer. Elles ont reçu ensuite 4 appels téléphoniques de suivi pour les soutenir dans leur démarche, ainsi qu’un traitement de substitution nicotinique gratuit pendant 10 semaines.

Distribution de bons d'achat
Le second groupe a reçu ce soutien standard, ainsi qu’une incitation financière pour arrêter de fumer : les femmes de ce groupe ont reçu 50 livres sterling en bons et coupons lors du premier rendez-vous, à nouveau 50 livres si une mesure du souffle montrait qu’elles avaient effectivement arrêté de fumer 4 semaines plus tard, puis 100 livres 12 semaines après la dernière cigarette.

De plus, entre la 34e et la 38e semaine de grossesse, toutes les participantes ont été contactées afin de savoir si elles avaient repris la cigarette ou non. Une infirmière a rendu visite à celles qui avaient déclaré être toujours abstinentes afin d’analyser leur niveau de monoxyde de carbone exhalé, ainsi qu’un échantillon de salive et d’urine pout tester le niveau de cotinine, uns substance toxique issue de la nicotine. Les femmes du second groupe qui ont réussi ce dernier test ont reçu les derniers 200 livres.

Deux fois plus efficace que le soutien actuel
Résultats : plus de 20% des femmes ayant reçu les coupons ont arrêté de fumer, contre seulement 9% des femmes du groupe de contrôle n’ayant reçu que le soutien standard. L'incitation financière pourrait donc être deux fois plus efficace que les mesures de soutien actuellement mises en place. Après un an, les écarts sont encore plus importants : quand seulement 4% des femmes du groupe de contrôle ont réussi à stopper complètement la cigarette, 15% des femmes incitées financièrement n'ont pas repris le tabac.

« Cette étude montre des preuves substantielles de l’intérêt d’ajouter ce nouveau type d’intervention, prometteur et potentiellement très rentable, au soutien standard [déjà existant] », expliquent les auteurs dans le BMJ. « Fumer durant la grossesse demeure un problème de santé majeur, entraînant la mort de 5 000 fœtus et bébés par an au Royaume-Uni. C’est responsable de dépenses de plusieurs dizaines de millions de livres sterling par an ».

Le Royaume-Uni est un spécialiste des mesures d'incitation financière, que ce soit contre l'obésité, ou pour inciter les médecins généralistes à dépister davantage la démence.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité