Publicité

MIEUX VIVRE

Horloge biologique

Tomber enceinte est 10 fois plus long à 43 ans qu’à 37

Selon une nouvelle étude américaine, le nombre d’ovocytes nécessaires pour une grossesse viable croît « de façon presque exponentielle » à partir de 42 ans.

Tomber enceinte est 10 fois plus long à 43 ans qu’à 37 Rafael Ben-Ari/Chameleo/REX/SIPA

  • Publié 24.10.2014 à 15h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Il était déjà connu que plus une femme est âgée et plus il lui est difficile de tomber enceinte. Une nouvelle étude américaine démontre cette connaissance séculaire, chiffres à l’appui : il est très précisément 10 fois plus long pour une femme de 43 ans de tomber enceinte que pour une femme de 37 ans. Selon les résultats de cette étude, en moyenne, une femme de 43 ans devra produire 44 ovocytes pour engendrer un embryon viable et sain, alors qu’il n’en faudrait que 4,4 en moyenne pour une femme de 37 ans.

Le cycle d’une femme étant en moyenne de 28 jours, les femmes de 43 ans mettront donc en moyenne 3 ans et 20 semaines à tomber enceinte contre environ 4 mois pour les femmes de 37 ans. La chercheuse Meredith Bower de l’Université de Californie qui a dirigé l’étude explique que le nombre d’ovocytes nécessaires pour une grossesse viable croît en fait « de façon presque exponentielle » à partir de 42 ans.

Une preuve de la nécessité de faire congeler ces ovocytes

Pour obtenir ces résultats - annoncés lors de la conférence annuelle de l’American Society for Reproductive Medicine qui a lieu à Honolulu - la chercheuse a analysé les données de 198 femmes âgées de 20 à 45 ans étant parvenue à une grossesse grâce à une fécondation in-vitro (FIV). Parmi les données analysées, il y avait le nombre d’ovocytes produits et la santé des embryons produits après qu’ils aient été fertilisés en éprouvette.

Selon les résultats de cette étude, une femme de 35 ans aurait besoin, en moyenne, de 3,8 ovocytes pour faire un embryon sain. Entre 35 et 37 ans, il faudrait 4,4 ovocytes, 9,4 entre 38 et 40 ans, 10,1 entre 41 et 42 ans et donc 44 ovocytes à partir de 43 ans.

Pour Meredith Bower, ces résultats montrent que les femmes actives devraient faire congeler leurs ovocytes. Or, tout récemment, les entreprises américaines Apple et Facebook ont révélé qu'elles souhaitaient proposer à leurs salariées de congeler leurs ovocytes afin qu’elles puissent se consacrer à leur carrière sans mettre en péril leur opportunité de devenir mère par la suite.? Mais, il faut rappeler qu'en France, pour les femmes, la congélation d’ovules « par convenance » – dans le but d’avoir des enfants plus tard – est interdite. Seules les femmes qui bénéficient d'une aide médicale à la procréation, et celles qui subissent un traitement médical susceptible de les rendre infertiles (notamment à cause des irradiations lors des chimiothérapies) peuvent congeler leurs ovules dans le but de préserver leur fertilité.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité