Publicité

MIEUX VIVRE

Après 50 ans

Cancer du sein : une activité physique même modeste réduit le risque

Marcher 30 minutes par jour peut diminuer le risque de développer un cancer du sein après la ménopause, selon une étude française sur 60 000 femmes.

Cancer du sein : une activité physique même modeste réduit le risque SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 12.08.2014 à 18h25
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est simple et très bénéfique. Marcher, ne serait-ce qu’une demi-heure par jour, peut réduire de 10% le risque de développer un cancer du sein après 50 ans. C’est ce que montre une étude menée par des chercheurs de l’Institut Gustave Roussy à Villejuif, qui vient d’être publiée dans le journal Cancer Epidemiology, Biomarkers&Prevention. Elle a porté sur près de 60 000 femmes ménopausées, suivies de 1993 à 2005. Et c’est surtout une activité physique récente, dans les 4 années qui ont précédé le questionnaire, qui est bénéfique. En effet, celles qui avaient fait du sport 5 à 9 ans plus tôt, et qui l’avaient ensuite réduit avaient un risque plus élevé de cancer du sein. Selon Agnès Fournier, l’une des principales auteurs de l’étude, « une activité physique, même modeste, peut avoir un impact rapide sur le risque de cancer du sein ».

4h de marche ou 2h de vélo par semaine
Les chercheurs ont exprimé cette activité physique en une mesure qu’ils ont appelé ‘metabolic task hours’ (MET-h) par semaine. Les femmes postménopausées, qui pendant les 4 années précédentes avaient une MET-h/par semaine supérieure à 12, présentaient un risque de cancer du sein réduit de 10%. Ces 12 MET-h/par semaine correspondent à environ 4h de marche ou 2h de velo par exemple. 

Cette diminution du risque était indépendante du poids, de l’indice de masse corporelle, et de la circonférence de la taille. 
« Ces résultats montrent qu’il faut encourager les femmes ménopausées à pratiquer une activité physique régulière, et qu’il n’est pas trop tard pour commencer », conclue Agnès Fournier.

Efficace aussi contre la récidive
Par ailleurs, d’autres études montrent que l’activité physique réduirait le risque de récidive et la mortalité par cancer du sein. Ainsi, la Société américaine de cancérologie recommande aux patientes atteintes de cancer du sein de pratiquer chaque semaine une activité d’intensité modérée pendant 150 minutes ou une activité physique intense durant 75 minutes. Or ces recommandations sont peu suivies. Une récente étude montre que seules 35% des femmes font suffisamment d’exercice.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité