Publicité

MIEUX VIVRE

Une femme sur quatre

Grossesse : prendre trop peu de poids menace la santé de l’enfant

Une bonne prise de poids pendant la grossesse est essentielle pour la santé du nourrisson. Prendre trop peu de kilos met même en danger le bébé.

Grossesse : prendre trop peu de poids menace la santé de l’enfant WIDMANN PETER/TPH/SIPA

  • Publié 21.12.2013 à 08h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Rester mince pendant sa grossesse peut avoir un prix… et c’est souvent l’enfant qui le paie. Alors que la “mummyrexie” (anorexie des femmes enceintes) fait parler d’elle, une étude, publiée ce 19 décembre dans l’American Journal of Public Health, suggère qu’une trop faible prise de poids pendant la gestation présente un risque pour la survie du bébé.

 

25% prennent trop peu de kilos

L’Ecole de Santé publique du Maryland a examiné la relation entre la prise de poids gestationnelle, l’Indice de Masse Corporelle (IMC)  de la mère avant et pendant la grossesse et le taux de mortalité infantile. Les 159 000 femmes qui ont participé à l’étude connaissaient des grossesses simples et ont donné naissance à un enfant en vie. Elles ont répondu à des questions par téléphone ou par internet.

 

Parmi les participantes, près de 25% ont pris trop peu de poids. Ces femmes étaient celles qui avaient le plus grand risque de perdre leur enfant au cours de sa première année. Elles sont un peu plus nombreuses à avoir pris un poids normal. En revanche, quatre femmes sur dix ont pris trop de poids, ce qui favorise la survenue de complications de santé pour la femme. “Il est important que les femmes enceintes aient un objectif de prise de poids qui corresponde à leur IMC,” insiste le Dr Sandra Hofferth, auteur principal de l’étude. Même les enfants nés de mère en surpoids risquaient deux fois plus de mourir pendant leur première année si la prise de poids était trop faible. Seule exception : prendre trop peu de poids n’a pas d’effet néfaste pour l’enfant dont la mère est obèse.

 

L’IMC avant la grossesse compte aussi

Prendre plus de poids que recommandé n’est pas associé à un risque pour l’enfant, note l’étude. Au contraire, le risque de mortalité infantile chute avec les kilos pris pendant la grossesse. Les mères obèses connaissent même une chute de 49% du risque de mortalité du nourrisson. L’Institut Américain de Médecine recommande de tenir compte de son IMC lors de la prévision de prise de poids. Les femmes en sous-poids doivent prendre entre 13 et 18kg. Celles à l’IMC normale doivent limiter les kilos en plus à 11-16kg. Les femmes en surpoids et obèses doivent rester attentives : 7 à 11kg maximum pour les premières, 5 à 9 kg pour les secondes. La France, elle, recommande une moyenne de 12kg.

 

L’IMC avant la grossesse joue aussi un rôle important dans les chances de survie du nourrisson : les mères en sous-poids avant la grossesse et qui ont pris trop de poids pendant la gestation risquent six fois plus de perdre leur enfant pendant la première année. Il ne faut pas oublier que l’alimentation de la mère est cruciale pour le bon développement de l’enfant.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité