Publicité

MIEUX VIVRE

Etude sur 145 000 Américaines

Cancer : les femmes grandes auraient un risque plus élevé

Selon des chercheurs américains, les femmes de grande taille seraient légèrement plus exposées que les autres au risque de cancer. Le tabagisme ou le surpoids restent néanmoins des facteurs de risque bien plus importants.


  • Publié 26.07.2013 à 12h31
  • |
  • |
  • |
  • |


L'information peut étonner voir inquiéter, mais des chercheurs de l'Albert Einstein College of Medicine de la Yeshiva University à New York prétendent dans une étude publiée jeudi dans la revue Cancer Epidemiology, que les femmes de grande taille seraient plus exposées au risque de cancer. Ils affirment que pour chaque 10 cm de taille de plus, le risque de cancer pour les femmes ménopausées est augmenté. « Ce facteur de risque reste cependant très faible », précisent les chercheurs.

Pour arriver à cette conclusion le Dr Geoffrey Kabat, épidémiologiste et principal auteur de cette étude a examiné avec son équipe près de 145.000 femmes américaines ménopausées âgées de 50 à 79 ans et constaté que pour chaque dix centimètres de taille de plus, leur risque de souffrir d'un cancer du sein, du colon, du rein, de l'ovaire, du rectum, de la thyroïde ou de la peau (mélanome) augmentait de 13 %.
Encore plus préoccupant, selon ces scientifiquees, le risque de certains cancers (rein, rectum, sang, et thyroïde) serait même nettement plus élevé, allant de 23 à 29% pour chaque 10 centimètres de plus. 
« Le cancer résulte d'un processus lié à la croissance. De ce fait, il est logique que les hormones et d'autres facteurs contribuant à la croissance puissent accroître le risque de cancer », précise le Dr Geoffrey Kabat. Et le spécialiste de rajouter, « nous avons été surpris par le nombre de centres de traitement du cancer où la taille était clairement liée au développement de la maladie. »

Face à ce constat qui pourrait en inquiéter plus d'une, le Dr Kabat tient toutefois à rassurer les femmes concernées, « l'étude n'a pas établi une certaine taille à partir de laquelle le risque de cancer commence à augmenter », explique le chercheur. Mais surtout, l'épidémiologiste insiste sur le fait que ce risque reste cependant très faible, « il est important de souligner que l'âge, le tabagisme, le surpoids et certains autres facteurs de risque jouent un rôle considérablement plus grand », conclut-il.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité