Publicité

QUESTION D'ACTU

Allergies de l'enfant

Cacahuètes : les introduire tôt mais sous contrôle médical

Donner de l'arachide dès 4 mois aux enfants à risque réduit le risque de développer une allergie. Un changement radical dans la façon de prévenir les allergies alimentaires.

Cacahuètes : les introduire tôt mais sous contrôle médical NAILIA SCHWARZ / CATERS N/SIPA

  • Publié 26.02.2015 à 21h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Manger des cacahuètes pour lutter contre l’allergie. Cela paraît paradoxal, mais c’est bien l’approche qu’ont tentée des chercheurs du King’s College de Londres (Royaume-Uni). Les résultats, parus dans le New England Journal of Medicine, suggèrent que chez certains enfants à risque, l’introduction précoce de cet aliment peut s’avérer protectrice.

 

Réduction du risque de 80 %

Dans le cadre de cette étude, 640 jeunes enfants à risque d’allergie ont été recrutés. Âgés de 4 à 11 mois, ils souffraient d’eczéma sévère (dermatite atopique) ou d’allergie aux œufs. « La première année de la vie est une sorte de fenêtre d’opportunité, relativement favorable pour introduire des aliments nouveaux, parce que c’est une période où peut s’établir la tolérance immunitaire », explique le Pr Pierre Scheinmann, pédiatre allergologue et pneumologue contacté par pourquoidocteur.

 

 

Deux groupes ont été formés. D’un côté, des enfants qui ne consommeraient jamais de cacahuète, de l’autre, des enfants qui consommeraient régulièrement de l’arachide. Un premier test cutané a été réalisé pour évaluer la réaction allergique à l’arachide. Pendant 5 ans, tous les participants ont été suivis régulièrement. 14 % de ceux pour qui la cacahuète a été exclue ont développé une allergie, contre 1,9 % de ceux qui en ont mangé régulièrement… soit une réduction de plus de 80 % !

 

Ecoutez le Pr Pierre Scheinmann, pédiatre allergologue : « Les enfants qui avaient des tests d’allergie faiblement positifs ont également été protégés par la consommation régulière. »

 

A tester avec un médecin spécialiste

Ces résultats sont très encourageants, comme le souligne le Dr Rebecca Gruchalla dans un éditorial. « L’étude montre clairement qu’à présent, on peut faire quelque chose pour inverser la hausse de la prévalence des allergies aux cacahuètes », écrit-elle. 

Selon le ministère de la Santé, l’arachide et les fruits à coque peuvent être introduits dans l’alimentation de bébé à partir de 12 mois. Mais s’il est à risque d’allergie, le ministère recommande d’attendre 3 ans, après avis médical. Cette étude semble suggérer qu’une introduction précoce serait plus bénéfique.

Pour autant, pas question de se livrer à une désensibilisation à domicile chez des enfants allergiques à l'arachide, alerte le Pr Scheinmann : « Cela doit se conduire sous surveillance médicale. » Car les réactions allergiques peuvent être graves, voire mortelles.

 

Ecoutez le Pr Pierre Scheinman, pédiatre allergologue : « Les enfants sont très surveillés, et certains ont été retirés parce qu’ils commençaient à avoir des réactions cliniques. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité