Publicité

QUESTION D'ACTU

Point sur l'épidémie de l'InVS

Bronchiolite : plus de 2000 enfants aux urgences chaque semaine

Le nombre de recours journaliers aux urgences pour les enfants de moins de 2 ans atteints de bronchiolite augmente à nouveau. Chaque semaine la barre des 2 000 est largement dépassée.

Bronchiolite : plus de 2000 enfants aux urgences chaque semaine SIMON ISABELLE/SIPA

  • Publié 14.12.2014 à 12h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors qu’un léger recul avait été observé au cours des vacances de la Toussaint, le nombre d'enfants admis aux urgences pour bronchiolite augmente à nouveau ! La situation épidémiologique actuelle montre en effet que chez les enfants de moins de 2 ans, les recours journaliers aux urgence pour bronchiolite poursuivent leur hausse. Chaque semaine, le nombre d'admission dans ces services dépasserait même largement les 2 000, selon les dernières données fournies par les 354 établissements hospitaliers participants à la surveillance.


Une épidémie plus intense en Ile-de-France

Dans son dernier bulletin sur la bronchiolite publié vendredi, l'Institut de veille sanitaire (InVS) indique pourtant que la dynamique actuelle est similaire à ce qui a été observé au cours des deux précédentes saisons épidémiques avec cependant des variations régionales.
En Ile-de-France par exemple, « l’épidémie est plus précoce et plus intense que dans les autres régions, avec un passage de pic au cours de la semaine écoulée et un nombre de cas supérieur à ce qui était observé sur les mêmes périodes en  2012 et 2013. » Et dans les autres régions, « l’épidémie est encore en phase ascendante », souligne l'Institut.
Enfin, depuis le 1er septembre 2014, parmi les enfants de moins de 2 ans ayant eu recours aux services hospitaliers d’urgence pour bronchiolite, 61 % étaient des garçons et 51 % avaient moins de 6 mois, comme habituellement observé. Dans ce contexte, pourquoidocteur délivre quelques conseils aux parents inquiets.

Comment repérer la bronchiolite
Chez le nourisson, une bronchiolite commence comme une simple rhinopharyngite, avec une légère fièvre, un nez qui coule et une toux sèche. Le bébé présente ensuite une gêne respiratoire (respiration rapide entrecoupée de pauses), notamment pendant les repas. Il est agité et repousse ses biberons. Ses bronches sont encombrées par des sécrétions qu’il n’arrive pas à évacuer. Parfois, on peut entendre des sifflements respiratoires. La plupart du temps, la bronchiolite évolue sans complication et les difficultés respiratoires disparaissent spontanément en quelques jours. Néanmoins, certains enfants sont durablement gênés ou présentent des récidives fréquentes. Une fièvre élevée, une otite ou des sécrétions purulentes doivent alerter sur une possible surinfection bactérienne qui nécessite l’administration d’antibiotiques. Dans certains cas, les difficultés qu’éprouve l’enfant pour respirer peuvent se transformer en détresse respiratoire nécessitant une hospitalisation, voire des mesures de réanimation.

Quand faut-il consulter un médecin en cas de bronchiolite?
 Appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112 :

   - si l'enfant éprouve de grandes difficultés à respirer.

   - si l'enfant respire vite et se fatigue.

   - si son comportement change.

   - s'il demeure somnolent et s'il refuse de boire et de se nourrir.

   - si ses lèvres ou ses ongles deviennent bleus.

   - si sa respiration ralentit peu à peu et que l'enfant semble s'endormir.

Consultez un médecin dans la journée :
Dans tous les cas,

- si le nourrisson a moins de deux mois,

- Si le nourrisson respire de manière saccadée,

- s'il est agité, boit peu et repousse les biberons,

- si sa respiration est sifflante ou si  sa fièvre augmente et qu'il semble avoir mal à l'oreille.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité