Publicité

QUESTION D'ACTU

Résistances bactériennes

Antibiotiques : les Français champions d'Europe de la consommation

La prévention des résistances bactériennes est une des priorités de santé publique. Un objectif loin d'être atteint puisque la consommation d'antibiotiques en France est en hausse depuis 2010.

Antibiotiques : les Français champions d'Europe de la consommation DURAND FLORENCE/SIPA/SIPA

  • Publié 07.11.2014 à 10h22
  • |
  • |
  • |
  • |


La surveillance de la consommation d’antibiotiques est un des critères de jugement du Plan Antibiotiques 2011-2016 fixant un objectif de ­ 25 % en matière de réduction des consommations d’ici 2016. Ce but fixé par le ministère de la Santé est pourtant loin d'être atteint. La mauvaise nouvelle a en effet été annoncée jeudi matin par l’Agence de sécurité du médicament (ANSM). Lors d'une conférence de presse organisée hier, elle a dévoilé son dernier rapport  sur « L'évolution des consommations d’antibiotiques en France entre 2000 et 2013. » Ces dernières données jugées « inquiétantes » placent toujours la France parmi les pays d'Europe où la consommation des antibiotiques reste très élevée. Celle-ci serait 30 % plus élevée comparé à nos voisins européens.

Des pressions sur les prescripteurs 
Pire encore, alors que la consommation d’antibiotiques avait diminué à partir des années 2000 (-10,7 % entre 2000 et 2013), une tendance à la hausse est observée depuis trois ans (+5,9 %). « Et elle s’est confirmée en 2013, surtout en médecine de ville », précise l'Agence. Cette dernière regroupe tous les professionnels de santé libéraux qui exercent en cabinet de ville, et non pas à l'hôpital.

D'ailleurs, en volume, plus de 90 % de la consommation d’antibiotiques se fait dans le secteur de ville. Toutefois, l'hôpital n'est pas en reste dans cette hausse générale. Puisqu'environ 4 patients sur 10 reçoivent un jour donné, une dose d’antibiotique à l’hôpital, indique le rapport. Un chiffre « élevé » selon l'ANSM.
Enfin, en 2013, les génériques d’antibiotiques ont représenté 82,5 % de la consommation d’antibiotiques en ville. Pour Philippe Cavalié, référent économie des produits santé à l'ANSM, « il est tant de trouver de nouvelles actions pour faire baisser à nouveau la consommation d'antibiotiques en France. »

Ecoutez Philippe Cavalié, référent "Economie" des produits santé à l'ANSM : « Certains patients exercent une pression pour que leur médecin prescrive un antibiotique. On constate aussi que le message des campagnes s'est essoufflé. »


Femmes, enfants, personnes âgées : les plus gros consommateurs
Par ailleurs, ce rapport dévoile aussi le profil des plus gros consommateurs d'antibiotiques. 59,3 % d'entre eux sont des femmes. Ces consommations peuvent résulter de la fréquence des cystites dans la population féminine comprise entre 15 et 54 ans. « Les enfants et les personnes âgées ont aussi beaucoup de prescriptions d'antibiotiques », précise Philippe Cavalié.
Pour ces populations, des affections des voies respiratoires sont majoritairement à l’origine des prescriptions antibiotiques (70 %), suivies par les infections urinaires et les otites. Et elles ont une durée moyenne de traitement, toutes causes confondues, de 9,2 jours en 2013.

La résistance aux antibiotiques inquiète les experts
Et que consomment ces patients ? « La décomposition de la consommation d'antibiotiques en ville par grande classe met en évidence que les pénicillines demeurent les antibiotiques les plus utilisés, notamment en association avec des inhibiteurs de béta-lactamases. Leur usage s’est même notablement accru durant la période étudiée », commente Philippe Cavalié.
Les bêta-lactamines, pénicillines et céphalosporines (J01C+J01D) représentent il est vrai plus des deux tiers de la consommation ambulatoire d'antibiotiques.
Autre chiffre, la comparaison de la consommation dans ces différentes classes en 2000 et 2013 montre que la part des associations de pénicillines a fortement progressé, passant de 13, 9% à 24,4 %. 
Pour les experts de l'ANSM, « une telle progression est d’autant plus préoccupante que l’amoxicilline associé à l’acide clavulanique fait partie des antibiotiques particulièrement générateurs de résistances bactériennes. »

Ecoutez Philippe Cavalié : « Il faut relier relier l'augmentation de la consommation au développement des résistances aux antibiotiques. Elles peuvent conduire à des situations d'impasses thérapeutiques et donc à des décès. »


Europe : la résistance bactérienne cause 25 000 décès par an

Et ce contat a des répercussions dramatiques sur la santé publique. Chaque année, des dizaines de milliers de patients meurent à cause d'une impasse thérapeutique dont l'origine est une résistance bactérienne.
Au passage, l'Agence souligne que cette problématique touche toute l'Europe, les Etats-Unis, mais surtout la France. « Le niveau élevé de la consommation d'antibiotiques en France est très préoccupant », estime l'ANSM.
Dans ce contexte, « les actions entreprises pour parvenir à une juste utilisation des antibiotiques, pour prévenir le développement des résistances bactériennes et pour promouvoir le développement de nouvelles substances, sont des priorités de santé publique », conclut Philippe Cavalié.

Ecoutez Philippe Cavalié : « Il y a des chiffres qui ont montré récemment qu'il y avait en Europe 25 000 patients qui mourraient chaque année des suites d'impasse thérapeutique...»

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité