Publicité

QUESTION D'ACTU

Les ravages du paludisme


  • Publié 25.04.2012 à 14h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Le paludisme a sa journée mondiale : le 25 avril 2012...

Une journée mondiale pour une des plus vieilles maladies  de l’humanité qui fait encore des ravages. En 2011, le paludisme a été responsable de 655 000 décès. Plus des trois-quarts des victimes étaient âgés de moins de 5 ans. On dit que le palu tue un enfant africain toutes les 30 secondes. Les habitants des pays les plus pauvres sont les plus touchés. Ainsi en Afrique, le Nigeria, la République Démocratique du Congo et l’Ouganda sont les pays les plus concernés.

Une lueur d’espoir sur ce tableau sombre : les chiffres de mortalité baissent depuis quelques années.
En 10 ans, le nombre de cas a été divisé par deux , certes pas partout mais dans près de la moitié des pays touchés par le paludisme. Cette diminution a été obtenue gràce  à des mesures de diagnostic et de traitement de la maladie. Mais aussi avec la prévention. Le paludisme est dû à un parasite, transmis par des moustiques. Donc des moustiquaires imprégnées d’insecticide, de même que la pulvérisation d'insecticide  à l'intérieur des habitations permettent de tuer ce vecteur. Cependant, ces progrès sont fragiles et seront inversés si le paludisme ne demeure pas une priorité pour les décideurs et les bailleurs de fonds mondiaux et nationaux.

Mais le parasite du paludisme, le plasmodium, n'échappe pas à l'apparition de résistances  qu'il développe vis-à-vis des anti paludéens . 
Effectivement c’est un vrai problème : dans de nombreuses régions du monde, les parasites sont devenus résistants à plusieurs médicaments antipaludéens et on est loin d’avoir trouvé un vaccin. D’où l’importance de la prévention et de la protection contre le moustique.

Est ce qu’on peut contracter le paludisme en France ?
Non, c’est très exceptionnel. Chaque année, la France enregistre plus de 4 000 cas. Mais il s'agit le plus souvent de personnes qui n'ont pas pris de traitement protecteur lors d'un voyage ou d'un séjour en zone endémique. Il est impératif que tous ceux qui se rendent en Afrique, mais également en Asie et en Amérique latine s’informent sur les risques qu’ils encourent et sur les solutions de protection qui sont très efficaces.  Nous avons les moyens de nous protéger. Encore faut-il que nous les utilisions .

 

 

En savoir plus

Journée mondiale Paludisme OMS

 

Centre prévention et vaccination Air France

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité