Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur les habitudes alimentaires

Plus de café pour moins de diabète ?

Les risques de diabète diminueraient en buvant plus café. Mais les auteurs ne recommandent pas pour aurant sa consommation.

Plus de café pour moins de diabète ? Amy Sussman/AP/SIPA

  • Publié 25.04.2014 à 17h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Café serré, allongé ou cappucino, les Français sont les 22ème plus gros consommateurs de café au monde. Le café sert pour beaucoup à démarrer sa journée. D'un point de vue médical, sa consommation quotidienne aide à réduire les risques de diabète de type 2. De nombreuses études l’ont prouvé mais pour la première fois, une étude américano-singapourienne s’est intéressée à l’influence du changement de la consommation de café sur les risques de diabète de type 2. Cette étude commandée par l’American Heart Association est publiée dans la revue Diabetologia.

L’étude dirigée par le Dr Franck Hu de l’Harvard School of Public Health a compilé les données de trois études sur les habitudes de vie et l’alimentation des professionnels de santé. Pas moins de 120 000 personnes y ont participé. Pour les chercheurs, ces études présentaient un grand avantage car elles assuraient le suivi des participants pendant plus de 4 ans. Un suivi si long offre la possibilité de voir si un changement de consommation de café a des effets sur le long terme.

Après avoir analysé les chiffres, l’équipe du Dr Hu a découvert que les personnes, ayant augmenté leur consommation d’au moins une tasse de café pendant 4 ans, avaient 11% de risques en moins d’avoir un diabète de type 2 que des consommateurs n’ayant rien changé. À l’inverse, le risque de diabète augmente de 18% lorsqu'un buveur du café réduit sa consommation d’au moins une tasse. Au vu des résultats, c’est sans surprise que les chercheurs ont découvert que les personnes consommant au moins trois cafés en plus par jour avaient 37 % de risques en moins par rapport à un buveur normal.

Le changement de sa consommation de thé n’a par contre aucun effet sur les risques de diabète de type 2. Ce chiffre peut s’expliquer par le « faible nombre de participants qui ont fait un changement significatif de leur consommation de thé sur une période de 4 ans, » reconnaît le Dr Hu.


Pas d'incitation à consommer davantage
Même si ces résultats sont importants, les auteurs de l’étude ne poussent pas les gens à consommer plus de café. « Aucune recommandation de consommation de café ne peut être tirée de cette étude, » expliquent des experts ayant témoigné auprès du Science Media Center. D’autant plus que l’étude ne porte pas sur la consommation de café à proprement parler mais sur le changement de sa consommation sur une période de 4 ans.

Cette étude montre qu’il n’y a pas un chiffre médian pour réduire les risques d’avoir du diabète de type 2. Les chercheurs ont trouvé les mêmes résultats à chaque fois quelque soit le nombre de cafés que consommaient les personnes avant de changer leurs habitudes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité