Publicité

QUESTION D'ACTU

Tests sur la souris

Alzheimer : la caféine préserve la mémoire spatiale

La caféine agit sur la protéine Tau, anormale dans certains déclins cognitifs dont la maladie d’Alzheimer. Selon une étude, elle aurait des vertus protectrices.

Alzheimer : la caféine préserve la mémoire spatiale Richard Sowersby / Rex /REX/SIPA

  • Publié 10.04.2014 à 07h06
  • |
  • |
  • |
  • |


La caféine n’est pas qu’un excitant : elle ralentit le déclin cognitif. Une récente étude de l’Institut de la Santé et de la Recherche médicale (INSERM), parue dans la revue Neurobiology of Aging, montre que cette substance que l'on trouve dans le café agit sur une protéine responsable de nombreuses dégénérescences.
Dans la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de déclin cognitif, des protéines Tau anormales s’accumulent dans les cellules nerveuses en dégénérescence. C’est ce qu’on appelle une « tauopathie. » On savait aussi que consommer de la caféine réduit le déclin cognitif dû au vieillissement, et le risque de développer une démence. Mais jamais le lien n'avait été établi avec les protéines Tau.

Moins de déficits de mémoire
Cette étude, menée sur la souris, l'esquisse. Une consommation habituelle de caféine, à raison de 0,3 g par litre d’eau absorbé, aide à prévenir les déficits de mémoire. Cette substance prévient en effet certaines modifications de la protéine Tau. Les chercheurs ont observé que les rongeurs, qui ont reçu pendant 10 mois de la caféine par voie orale, souffraient de moins de déficits dans la mémoire spatiale. Les animaux utilisés dans le cadre de l’étude développent pourtant une neuro-dégénérescence liée aux protéines Tau.

 

De multiples bienfaits

« Les souris traitées par la caféine ont développé une pathologie moins importante du point de vue de la mémoire, des modifications de la protéine Tau, mais également de la neuro-inflammation », note le Dr David Blum, chargé de recherche à l’Inserm et co-auteur de l’étude. L’équipe s’attelle maintenant à une tâche ardue : identifier la cible moléculaire qui explique les bienfaits de la caféine et la mise en place d’un essai clinique chez des malades d’Alzheimer.

 

Ce n’est pas la première fois que les bienfaits du café pour le cerveau sont mis en avant. En janvier dernier, une étude montrait que la caféine stimule la mémoire visuelle. Plus tôt, d’autres recherches signalaient le rôle bénéfique du café en protection de la maladie de Parkinson. Elles notaient d’ailleurs que les patients atteints déclinaient moins rapidement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité