Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude chez le macaque

VIH : un gel vaginal efficace, même 3h après le rapport sexuel

Un gel vaginal appliqué avant un rapport sexuel pourrait bloquer l'infection du VIH. Testé sur des singes, le produit a également été efficace lorsqu'il était appliqué 3h après le rapport sexuel.  

VIH : un gel vaginal efficace, même 3h après le rapport sexuel DENIS FARRELL/AP/SIPA

  • Publié 13.03.2014 à 12h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Un gel vaginal qui pourrait protéger du VIH ? C'est la découverte mise au point par Charles Dobard, un chercheur amércain des Centres de contrôle et de prévention des maladies d'Atlanta (Etats-Unis). Une étude inédite parue ce mercredi 11 mars dans la revue Science Translational Medicine.

A appliquer 30 min avant le rapport
Ce gel agit en bloquant l'intégration du génome du virus dans l'ADN des cellules immunitaires, ce qui a pour conséquence d'empêcher l'infection. L'étude a été menée chez les macaques. Les scientifiques ont constaté qu'une application du gel 30 minutes avant un rapport sexuel empêchait l'infection par le VIH. Mais plus étonnant encore, ce gel resterait également efficace même quand il est appliqué après un rapport sexuel.

Une protection même lorsque le gel est appliqué 3H après l'exposition au sida
Ainsi, les quatre macaques ayant reçu un placebo ont été infectés au cours des dix semaines pendant desquelles leurs vagin ou anus a été en contact avec un virus de l'immunodéficience simienne (VIS). Il s'agit de l'équivalent du VIH, mais pour une quarantaine d'espèces de primates non humains, dont le singe.
Par contre, cinq des six macaques traités avec ce gel jusqu'à trois heures après avoir été exposés au VIS n'ont pas été infectés et sont restés séronégatifs pendant une période de suivi de dix semaines, soit un taux de protection de 84 %.
En conclusion de leurs travaux, ces auteurs envisagent désormais des études cliniques sur l'homme d'ici cinq à dix ans. Soit avec un gel contenant seulement un inhibiteur d'intégrase, qui empêche le virus de s'intégrer dans l'ADN des cellules immunitaires et de se multiplier, soit avec ce même gel mais combiné avec un antirétroviral comme le ténofivir.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité