Publicité

QUESTION D'ACTU

Chez les hommes jeunes

Les stéroïdes, 1ère cause d’atrophie des testicules

L'usage de stéroïdes anabolisants est très répandu chez les jeunes sportifs amateurs. Une étude révèle que c'est la première cause d'atrophie des organes génitaux.

Les stéroïdes, 1ère cause d’atrophie des testicules Andres Kudacki/AP/SIPA

  • Publié 12.12.2013 à 16h28
  • |
  • |
  • |
  • |


Les consultations médicales pour déficit des hormones génitales sont de plus en plus nombreuses. Ce qu’on appelle l’hypogonadisme n’est pas un phénomène récent, mais il est longtemps resté caché. Depuis quelques années, note une étude publiée dans le Journal of Urology de décembre, des hommes plutôt jeunes consultent, et la consommation de stéroïdes est souvent en cause.

 

Se muscler plus et plus vite

Les stéroïdes androgéniques anabolisants (SAA) sont dérivés de la testostérone. Ils permettent d’augmenter la masse musculaire, mais pas sans risque. Ces produits agissent sur les hormones et suppriment les gonadotrophines, hormones qui stimulent les glandes sexuelles. En découle un risque d’atrophie testiculaire très élevé, puisque la sécrétion naturelle de testostérone s’effondre. Si ces effets peuvent être temporaires, il arrive qu’ils perdurent.

 

L’étude publiée dans le Journal of Urology se compose en deux parties. La première, menée sur des milliers de patients, s’est intéressée à 97 patients souffrant d’hypotestostéronémie majeure (un déficit de testostérone). Il s’agissait le plus souvent d’atrophie testiculaire, mais aussi de stérilité totale. La moitié des patients avaient usé de stéroïdes anabolisants.

 

Un homme jeune et célibataire

Pour confirmer ce lien entre atrophie testiculaire et consommation de SAA, les chercheurs ont ensuite interrogé une cohorte de 882 hommes souffrant d'atrophie testiculaire. Parmi eux, un sur cinq a reconnu consommer ou avoir consommé des stéroïdes. Le profil type : un homme jeune, célibataire, au niveau socioculturel bas. La consommation de stéroïdes était dix fois plus élevée chez les hommes de moins de 50 ans, et première cause d’atrophie testiculaire.

 

Les stéroïdes sont considérés comme des produits dopants par les organisations sportives.  Souvent interdits, ils n’en sont pas moins disponibles en ligne.  Les amateurs y ont souvent recours. C’est le cas du milieu du culturisme, qui met à profit ces produits anabolisants moins chers. Parmi les autres effets secondaires de ces substances, figurent en tête l’acné et la rétention d’eau… mais d’autres plus graves comme des cancers du foie ou du côlon.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité