Publicité

QUESTION D'ACTU

Une étude publiée dans Psychological Science

Faire trop de photos souvenirs nuit à la mémoire

Prendre beaucoup de photos, par exemple, lors d’un voyage empêcherait d’imprimer les souvenirs dans notre mémoire. 

Faire trop de photos souvenirs nuit à la mémoire SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 11.12.2013 à 16h12
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si le fait d’amasser des centaines voire pour certains des milliers de clichés souvenirs lors d’une excursion touristique ou d’une fête de famille avait en réalité l’effet inverse de celui recherché ? D’après une étude américaine, le fait de mitrailler sans relâche les lieux dont on veut absolument se souvenir, nous ferait paradoxalement perdre la mémoire.

 

Prendre des photos souvenirs facilite l’oubli

Cette étude publiée dans la revue Psychological Science s’est en effet intéressée à l’impact de l’usage de l’appareil photo sur la mémoire des visiteurs d’un musée. Pour mener à bien leur expérience, Linda Henkel et son équipe de l’Université Fairfield ont ainsi demandé à des étudiants d’observer quelques objets, soit en les prenant en photo, soit simplement en les regardant attentivement. Le lendemain de la visite, ces chercheurs ont réalisé des tests visant à évaluer la mémoire des étudiants. Au final, ceux qui avaient juste observé les objets avaient de meilleurs souvenirs des objets par rapport aux « photographes ». Ceux qui avaient été chargés de prendre des photos souvenirs avaient au final davantage de difficultés à se rappeler de certains détails. «  Les gens sortent leur appareil photo si rapidement, presque sans y penser, pour capturer un moment, qu’on en est à un point où ils oublient même ce qui se passe juste en face d’eux », souligne Linda Henkel.

 

Ranger et étudier ses clichés pour les garder en mémoire

Dans un second test, les auteurs de cette étude ont évalué la mémoire d’étudiants ayant pris des clichés en utilisant le zoom sur un détail d’un objet. Résultat, ces volontaires semblaient mieux se rappeler de l’objet en question dans son ensemble, plutôt que du détail sur lequel avait porté leur focus.
« Ces résultats montrent à quel point l’œil de l’esprit et l’œil de l’appareil sont différents », précise l’auteur. Selon elle, ces résultats confirment ceux obtenus dans d’autres études antérieures, montrant que le fait de prendre des photos aidait à se rappeler d’un événement ou d’un lieu, mais uniquement si le photographe prend par la suite du temps pour les trier et les étudier. En conclusion, les auteurs de cette analyse expliquent que pour garder des souvenirs en mémoire, lorsque l’on amasse de nombreux cliqués numériques comme c’est souvent le cas aujourd’hui, il est absolument nécessaire de les ranger minutieusement et de prendre le temps de les observer attentivement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité