• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Cancérologie

Tumeur du poumon : une technique d’ablation non-chirurgicale utilisée en France

C’est une première en France : des chercheurs ont retiré une tumeur du poumon grâce à une nouvelle technique non-chirurgicale, à l’Institut Mutualiste Montsouris, à Paris. 

Tumeur du poumon : une technique d’ablation non-chirurgicale utilisée en France SciePro/istock




L'ESSENTIEL
  • Cette technique est aussi utilisée dans le traitement des tumeurs du foie et du rein.
  • Le cancer du poumon est la première cause de mortalité par cancer, en France.

Cette nouvelle technique pourrait révolutionner la prise en charge des cancers du poumon. Dans un communiqué paru le 13 décembre 2022, l’Institut Mutualiste Montsouris annonce avoir réussi à retirer une tumeur pulmonaire, grâce à une technique d’ablation non-chirurgicale. Jusqu’ici la méthode avait été utilisée uniquement à l’hôpital St Barts à Londres et à l’hôpital Prince of Wales Hospital, à Hong Kong.

Cancer du poumon : comment retirer une tumeur sans chirurgie ?

"Le principe de la technique de thermo-ablation par micro-ondes est l’administration locale d’une énergie induisant une élévation de température, qui entraîne une mort cellulaire irréversible", détaille le communiqué. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale. Son efficacité est reconnue par la communauté scientifique, mais il peut y avoir des complications.

Actuellement, la technique est généralement utilisée en percutané, soit à travers la peau, et cela peut engendrer des hémorragies, des pneumothorax ou des fistules broncho-pleurales, c’est-à-dire la formation d’un passage entre les bronches et la plèvre. Cette fois, les chercheurs ont eu recours à une nouvelle voie, par l’intérieur des bronches, ce qui permet de réduire le risque de complications.

Comment est réalisée la thermo-abalation des tumeurs pulmonaires ? 

Le 6 décembre dernier, les spécialistes de l’Institut Mutualiste Montsouris ont utilisé pour la première fois cette nouvelle méthode, en France. Concrètement, la sonde d’ablation, qui va générer de la chaleur, est insérée dans l’organisme par les voies respiratoires. "L’intervention a réuni les équipes de chirurgie thoracique, d’imagerie interventionnelle, de pneumologie et d’oncologie, qui ont conjugué leurs expertises en navigation et en traitement micro-ondes pour proposer ce traitement minimalement invasif à une patiente présentant une lésion métastatique pulmonaire", indique le Dr Agathe Seguin-Givelet, responsable du département de chirurgie thoracique, qui a coordonné la mise en œuvre de cette technique. L’intervention s’est "parfaitement déroulée" et la patiente a pu quitter l’hôpital dès le lendemain. 

Cancer du poumon : quelles sont les autres techniques de traitement ?

"L'ablation par micro-ondes peut être proposée chez des patients présentant une tumeur du poumon primitive ou métastatique de petite taille, lorsqu'un traitement classique comme la chirurgie ou la radiothérapie ne peut être effectué", précise le communiqué.

Comme l’indique la Fondation pour la recherche médicale, le choix des traitements du cancer du poumon dépend "du type de tumeur et de son stade de développement". Il existe deux principaux types de cancer : le cancer non à petites cellules, qui est le plus fréquent, et le cancer à petites cellules, plus agressif et caractérisé par la multiplication rapide des cellules. Dans le premier cas, le traitement le plus courant est la chirurgie, mais son utilisation dépend du stade du cancer. Les cancers à petites cellules sont traités par chimiothérapie, parfois accompagnée d’une radiothérapie. 

Le cancer du poumon est généralement de mauvais pronostic : seulement 17 % des patients survivent cinq ans après le diagnostic, d'après la Fondation pour la recherche médicale

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES