• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Cancer

Tumeur de l’ovaire : atteinte à 17 ans, Miss Nord-Pas-de-Calais, se confie

La jeune femme a subi une chirurgie pour ôter une tumeur de l’ovaire à 17 ans. Aujourd’hui, Agathe Cauet souhaite se mobiliser pour la lutte contre le cancer. 

Tumeur de l’ovaire : atteinte à 17 ans, Miss Nord-Pas-de-Calais, se confie   Ivan-balvan/istock




L'ESSENTIEL
  • En moyenne, les tumeurs borderlines surviennent dix ans plus tôt, en comparaison aux tumeurs malignes.
  • Les récidives peuvent apparaître tardivement, jusqu'à 20 ans après le traitement initial.

"Je tombe des nues, je suis sur mon petit nuage", a déclaré Agathe Cauet à La Voix du Nord, quelques minutes après avoir été élue miss Nord-Pas-de-Calais. Quelques jours plus tard, dans une interview au même média, elle est revenue sur son parcours et sur un événement qui l’a particulièrement marquée. Lorsqu’elle était lycéenne, elle a subi une opération pour retirer une tumeur de l’ovaire. 

Une tumeur de neuf kilos, au niveau de l’ovaire, diagnostiquée à 17 ans

"J’ai eu une tumeur borderline de 9 kg à 17 ans, développe-t-elle. J’étais en terminale, j’ai été hospitalisée à Oscar-Lambret (le centre régional de lutte contre le cancer des Hauts-de-France ndlr). Les médecins m’avaient préparée au pire avec, notamment, une possible chimiothérapie." Une chirurgie a permis d’ôter la tumeur, sans que la chimiothérapie ne soit nécessaire, mais l’épreuve a marqué la jeune femme. "L’opération m’a guérie mais je n’ai pas oublié le côté très humain de l’hôpital et j’ai voulu aider à mon tour." Elle a suivi des études d’infirmière, et après son diplôme obtenu en 2020, elle a travaillé au sein d’une unité Covid. "Je me suis dit qu’on avait besoin de moi. Je me suis investie, comme tous les soignants", raconte-t-elle. Pendant quelques temps, son quotidien d’infirmière est mis en pause, pour vivre l’aventure Miss France. Pour autant, Agathe Cauet n’oublie pas son parcours. Dans une interview à France Bleu Nord, elle a ainsi déclaré vouloir profiter de son année en tant que Miss Nord-Pas-de-Calais pour "défendre la cause de la lutte contre le cancer".

Qu’est-ce que la tumeur borderline dont a été atteinte la Miss ?

D’après les centres experts des tumeurs malignes rares gynécologiques, les tumeurs borderlines sont "des lésions qui comportent certaines anomalies, en particulier microscopiques, communes avec les cancers, néanmoins il ne s'agit pas de 'cancer' au sens strict du terme". Dans un tiers des cas, elles concernent des patientes jeunes. Considérée de très bon pronostic, elles sont le plus souvent soignées par chirurgie. "Les seules indications de chimiothérapie sont la présence d'implants péritonéaux invasifs et certaines formes d'atteinte ganglionnaire", précisent ces spécialistes. La notion d’implants péritonéaux invasifs correspond à une migration des cellules sur le péritoine, la membrane qui recouvre les parois intérieures de l’abdomen, et les organes qui s’y trouvent. Dans la mesure où une récidive, même tardive, est possible, les patientes doivent être suivies régulièrement. "Les récidives ne mettent pas en jeu le pronostic vital des patientes puisqu'elles surviennent le plus souvent sur un mode 'borderline', c'est à dire non cancéreux, et donc de bon pronostic", précise le document des centres experts des tumeurs malignes rares gynécologiques. Dans le cas d’Agathe Cauet, elle est aujourd’hui en bonne santé et garde de cette épreuve "une cicatrice sur le ventre". "L'histoire se finit bien", a conclu la nouvelle miss au micro de France Bleu Nord.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES