• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Cheveux

Cancer de l'utérus : ces produits capillaires augmentent les risques

Les femmes ayant régulièrement recours aux produits de défrisage, utilisés pour lisser les cheveux, sont deux fois plus susceptibles de souffrir d’un cancer de l’utérus.

Cancer de l'utérus : ces produits capillaires augmentent les risques Galina Kiseleva/iStock




L'ESSENTIEL
  • Environ 60 % des participantes qui ont déclaré avoir utilisé des produits de défrisage au cours de l'année précédente s'identifiaient comme des femmes noires.
  • "Les résultats peuvent être encore plus pertinents pour les femmes noires, qui utilisent plus souvent ces produits, et ce dès le plus jeune âge", d’après les auteurs.

"Les produits capillaires peuvent contenir des substances chimiques dangereuses ayant des propriétés perturbatrices du système endocrinien et cancérigènes. De précédentes recherches ont montré que l'utilisation de produits capillaires était liée à un risque élevé de cancers hormonosensibles, notamment le cancer du sein et de l'ovaire. Cependant, aucune cohorte n'a examiné l’association avec le cancer de l'utérus", ont indiqué des chercheurs américains.

Recours aux produits capillaires : 33.947 femmes ont été suivies

Afin de savoir s’il existe un lien entre le recours à certains produits capillaire et le risque de cancer de l'utérus, les scientifiques ont réalisé une étude publiée dans la revue Journal of the National Cancer Institute. Pour les besoins des travaux, ils ont recruté 33.947 femmes. Les volontaires avaient participé à la recherche "Sister" et étaient âgées de 35 à 74 ans au moment de l'inscription. Les patientes ont dû indiquer à quelle fréquence elles avaient utilisé des produits capillaires (des teintures, des défrisages, des décolorants, des permanentes ou des mèches) au cours des 12 derniers mois.

Cancer de l’utérus : 2 fois plus de risque à cause des produits de défrisage

D’après les résultats, 378 cas de cancer de l'utérus ont été diagnostiqués au cours du suivi de 11 ans. Selon l’équipe, les femmes qui déclaraient utiliser fréquemment des produits de défrisage, c'est-à-dire plus de quatre fois au cours de l'année précédente, avaient deux fois plus de risque d’être atteintes un cancer de l'utérus que celles qui n’avaient pas recours à ces produits.

"Nous avons estimé que 1,64 % des femmes n'ayant jamais utilisé des produits de défrisage développeraient un cancer de l'utérus à l'âge de 70 ans, mais pour les utilisatrices fréquentes, ce risque passe à 4,05 %", a déclaré Alexandra White, auteure des recherches, dans un communiqué.

Des perturbateurs endocriniens dans les produits de lissage des cheveux

Les auteurs n'ont trouvé aucune association entre le cancer de l'utérus et les autres produits capillaires, à savoir des teintures, des décolorants, des mèches ou des permanentes, que les participantes ont déclaré utiliser. D’après eux, plusieurs substances chimiques présentes dans les produits de défrisage, tels que les parabènes, le bisphénol A, les métaux et le formaldéhyde, pourraient contribuer à l'augmentation du risque de cancer de l'utérus.

L'exposition chimique liée à l'utilisation de produits capillaires pourrait être plus préoccupante que celle liée à d'autres produits de soins en raison de l'absorption accrue par le cuir chevelu, qui peut être exacerbée par les brûlures et les lésions causées par les produits de défrisage. "À notre connaissance, il s'agit de la première étude qui a examiné le lien entre l'utilisation de produits de défrisage et le cancer de l'utérus. D'autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces résultats", a conclu Alexandra White.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES