• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Odorat

Existe-t-il des traitements efficaces contre l’anosmie post-Covid?

Les médicaments contre la perte d’odorat liée à la Covid-19 sont encore en cours d’étude. L’entraînement olfactif semble, pour l’instant, être la technique la plus efficace.

Existe-t-il des traitements efficaces contre l’anosmie post-Covid? Alona Siniehina/istock


  • Publié le 13.09.2022 à 14h01
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’anosmie liée à la Covid-19 peut se manifester par une réduction, un changement ou une perte complète de l’odorat.
  • Cette perte est provoquée par un œdème des fentes olfactives, qui empêche les odeurs de parvenir jusqu’aux cellules sensorielles.
  • Dans la plupart des cas, les personnes retrouvent spontanément l’odorat.

L’infection par la Covid-19 peut laisser des traces, et pas seulement au niveau respiratoire. Certaines personnes perdent l’odorat à cause de la maladie et peinent à le retrouver ensuite. Dans la revue Cochrane, des chercheurs présentent une analyse des différentes études menées sur les traitements contre l'anosmie post-Covid. 

Des études trop restreintes 

"L’odorat est essentiel pour profiter des odeurs et des goûts, mais aussi pour la sécurité", rappellent-ils en préambule. La perte de ce sens fait partie des symptômes les plus connus de la Covid-19, chez certaines personnes, cela dure quelques jours, mais pour d’autres, l’anosmie persiste pendant des semaines voire des mois. "Si une personne perd son odorat pendant une longue période, soit plus de quatre semaines après avoir eu la Covid-19, nous ne savons pas s'il existe des traitements qui pourraient l'aider à récupérer", expliquent les auteurs.

Pour mieux comprendre les solutions thérapeutiques existantes, ils ont recensé les études sur le sujet et en ont retenu deux. "Le traitement dans une étude consistait en une cure de comprimés de corticostéroïdes ('systémique') et d'irrigation nasale (avec un lavage composé d'un mélange de corticostéroïdes, d'un décongestionnant et d'un agent qui décompose le mucus), expliquent les chercheurs. La deuxième étude a utilisé un supplément connu sous le nom de palmitoyléthanolamide et de lutéoline." Pour les auteurs, il n’est pas possible d’affirmer que l’un ou l’autre de ces protocoles est meilleur qu’une absence de traitement pour retrouver l’odorat, dans la mesure où les échantillons de patients étaient très petits. Les deux recherches rassemblaient seulement 30 patients, au total. 

Quel traitement actuellement ?

Pour l’heure, la Haute autorité de santé indique qu’une perte d’odorat, persistant quinze jours après le début des symptômes, doit être prise en charge de la manière suivante : des lavages de nez réguliers au sérum physiologique et une rééducation olfactive. "Mettre en route le plus rapidement possible la rééducation olfactive est primordial car cela reste pour le moment le seul traitement ayant prouvé son efficacité lors de prise en charge d’anosmie post virale", souligne la HAS. Si elle persiste deux mois après le début des symptômes, il est recommandé de consulter un médecin ORL. 

Une étude en cours

Au Canada, à l’université du Québec, une recherche est justement en cours pour tester les effets de l’entraînement olfactif sur les personnes souffrant d’anosmie post-Covid. Les auteurs ont recruté 105 participants, qui suivent leur protocole pendant douze semaines : il consiste à s’entraîner à sentir des odeurs. Le premier groupe à des fioles avec des auteurs de rose, d’orange, eucalyptus et de clou de girofle. Le second doit sentir des odeurs de fromage, de café, de fraise et de citron, et le dernier groupe, placebo, a des fioles sans odeur. Des tests et des questionnaires sont réalisés pour observer l’évolution de l’odorat des participants. Lancée fin 2022, l’étude devrait se terminer en mars 2023. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES