• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Thérapie par le froid

Anosmie : et si la cryothérapie était efficace pour retrouver l’odorat après la Covid-19 ?

Soigner la perte d’odorat due au coronavirus grâce à des séances de froid extrême. C’est ce qu’a récemment suggéré une équipe de chercheurs français en apportant des premières preuves de résultats 

Anosmie : et si la cryothérapie était efficace pour retrouver l’odorat après la Covid-19 ? Cryotera


  • Publié le 28.01.2022 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une perte de l’odorat peut avoir des répercussions sur la façon dont on se nourrit, sur nos relations sociales et même sur la perception de certains dangers.
  • La cryothérapie pourrait contribuer à une meilleure circulation sanguine et permettre de soulager des douleurs chroniques ainsi que de mieux récupérer après un effort.
  • 28 des 30 patients, ayant participé à l’étude et qui ont fait des séances de cryothérapie ont retrouvé leur odorat.

Maux de tête, courbatures, essoufflement, disparition du goût… Ces différents symptômes indiquent une infection à la Covid-19. Parmi les signes évocateurs de la maladie, on retrouve également la perte d’odorat, aussi appelée "anosmie". Il s’agit d’un des effets secondaires les plus gênants du coronavirus. Après son apparition, certains retrouvent l’odorat au bout de quelques semaines, d’autres ne sentent plus rien pendant plusieurs mois.

Des chercheurs du CHU et de l’université de Reims, en partenariat avec le centre de cryothérapie Cryotera, semblent avoir trouvé la solution pour en finir avec l’anosmie. Dans une étude publiée dans la The Journal of Integrative and Complementary Medicine le 13 janvier, ils ont indiqué que la cryothérapie pourrait permettre de retrouver l’odorat après avoir contracté la Covid-19. Pour rappel, la cryothérapie est une méthode qui consiste à exposer son organisme pendant quelques minutes à un froid extrême, soit à des températures inférieures à -110°C pouvant aller jusqu’à -170 °C.

La cryothérapie, le remède pour lutter contre l’anosmie

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont recruté 45 personnes (32 femmes et 13 hommes) souffrant d’anosmie causée par une infection au coronavirus. Ils les ont divisés en deux groupes. Le premier n’a pas réalisé la thérapie par le froid. Les autres participants ont effectué deux à cinq séances de cryothérapie. Les auteurs des travaux ont évalué les capacités olfactives des patients avant et après avoir réalisé cette méthode, puis une semaine plus tard.

Selon les résultats, les personnes ayant exposé leur organisme à un froid intense ont retrouvé l’odorat quelques jours après l’expérience. "Les séances semblent être sûres et aucun effet indésirable n'a été observé. Le retour des capacités olfactives était moins important chez les patients ayant bénéficié de deux séances de cryothérapie", peut-on lire dans les recherches.

"Les résultats obtenus sont satisfaisants et démontrent un impact significatif de la cryothérapie sur la perte de l’odorat post Covid-19", a déclaré à France 3 Guillaume Polidori, directeur du Pôle de recherche Cryotera. Les chercheurs ont précisé que des études supplémentaires doivent être menées pour confirmer ses résultats.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES