• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Complément alimentaire

Vitamine D : un bébé frôle la mort à cause d’un surdosage, sa mère témoigne

Après avoir ingéré un complément alimentaire inadapté, acheté par ses parents, un nourrisson a été victime d’un surdosage en vitamine D et s'est retrouvé à l'hôpital en réanimation.

Vitamine D : un bébé frôle la mort à cause d’un surdosage, sa mère témoigne eggeeggjiew/iStock


  • Publié le 26.07.2022 à 16h12
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Il est préconisé de donner 400 à 800 UI de vitamine D par jour aux enfants de 0 à 24 mois.
  • Un surdosage en vitamine D peut provoquer une hypercalcémie, à savoir un taux excessif de calcium dans le sang.

Récemment, Alicia et son conjoint, des jeunes parents, se sont rendus chez une chiropractrice afin d’avoir des conseils sur la supplémentation en vitamine D chez les enfants. Pour rappel, cette dernière "est recommandée en France dès les premiers jours de vie afin de prévenir le rachitisme. Cette supplémentation doit être poursuivie pendant toute la phase de croissance et de minéralisation osseuse, c’est-à-dire jusqu’à 18 ans", peut-on lire sur le site de l’Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (Anses).

"10 000 UI" pour une goutte de Sunday Natural

Le couple a décidé de ne pas se procurer du ZymaD, car leur fils de six mois était intolérant à ce médicament de vitamine D qui, à la maternité, lui provoquait des coliques. Sur les conseils du professionnel de santé, ils ont ainsi acheté du Sunday Natural, à savoir un complément alimentaire, sur Internet. D’après le quotidien Le Parisien, Alicia et son compagnon ne savait pas que ce produit était trop dosé. Sur l’étiquette, il était bien stipulé que le dosage de "10 000 UI" correspondait à une goutte et non un millilitre, mais cette précision était écrite en allemand.

Après avoir reçu le complément alimentaire surdosé, les parents l’ont administré à leur bébé. Au bout de quelques jours, ils ont constaté que leur enfant avait cessé de prendre du poids et rencontrait des difficultés pour se mettre sur le ventre. Cependant, il restait souriant. Quelque temps après, Alicia, sa maman, a eu un mauvais pressentiment. "On s’est dit, stop, quelque chose ne va pas, il faut aller aux urgences", a-t-elle raconté au quotidien.

"On a failli tuer notre bébé"

Une fois à l’hôpital, les praticiens ont appris au couple que leur fils souffrait d’un problème de cœur et d’une néphrocalcinose, à savoir la présence de dépôts de calcium dans le parenchyme (tissu fonctionnel) rénal. Les soignants ont suggéré qu’un surdosage en vitamine D était à l’origine de ces troubles. Ils ont décidé de placer l’enfant en réanimation et de le soigner pendant deux semaines. Désormais, leur bébé va mieux.

"Si on pose les choses froidement, on se dit qu’on a failli tuer notre bébé. Cette perspective me hante encore plus qu’elle me culpabilise", a déclaré Alicia. Après cet incident, la maman veut mettre en garde les jeunes parents sur les dangers du surdosage. Elle leur conseille de faire preuve de vigilance dans le cadre de la supplémentation en vitamine D de leur nourrisson. "C’est mon deuxième enfant, mon père est médecin, on fait attention à tout. Et on s’est planté sur un complément alimentaire ? Si ça nous est arrivé à nous, ça peut arriver à tout le monde", a-t-elle ajouté.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES