• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Démence

Alzheimer : et si l’activité physique était un indicateur de la maladie ?

L’activité physique d’une personne pourrait être un indicateur précoce d’une démence, de troubles cognitifs ou encore de maladies neurodégénératives comme l’Alzheimer. 

Alzheimer : et si l’activité physique était un indicateur de la maladie ? Aja Koska/istock


  • Publié le 25.07.2022 à 10h09
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 1,2 millions de personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer en France selon l’Assurance maladie.
  • Cette pathologie neurodégénérative est la plus fréquente dans l’hexagone et, avec l’âge, la prévalence augmente : 15 % des personnes de plus de 80 ans en sont atteintes.

On parle souvent d’activité physique pour prévenir la démence et autres pathologies neurodégénératives… Mais, selon une étude publiée dans la revue Journal of Alzheimer's Disease, la façon dont une personne bouge pourrait permettre de détecter précocement l’apparition à venir d’une démence, de troubles cognitifs ou d’une maladie neurodégénérative comme celle d’Alzheimer.

Des tests précoces 

"Nous avons tendance à considérer l'activité physique comme une thérapie potentielle pour ralentir le déclin cognitif, mais cette étude nous rappelle que le déclin cognitif peut à son tour ralentir l'activité physique - et nous pourrions un jour être en mesure de surveiller et de détecter ces changements pour des tests plus précoces et plus efficaces, explique Amal Wanigatunga, assistant scientifique au Département d'épidémiologie de la Bloomberg School et l’un des auteurs de cette étude. Ce qui permettrait de retarder et peut-être prévenir les troubles cognitifs qui mènent à la maladie d'Alzheimer".

10 millions de cas

Près de 10 millions de nouveaux cas de démence sont rapportés chaque année dans le monde, selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Celle-ci peut être définie comme un état d’affaiblissement intellectuel global et progressif. Les processus démentiels regroupent des affections diverses mais la plus fréquente et plus connue est la maladie d’Alzheimer. Toutes les pathologies liées à la démence se manifestent généralement par des troubles de la mémoire, du langage, de reconnaissance des objets ou des gestes usuels, du comportement et du jugement ainsi que la désorientation dans l’espace et le temps. 

Pas de traitement curatif

Le dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer et autres démences est crucial. En effet, plus la pathologie est repérée tôt, plus la prise en charge pourra démarrer rapidement et ainsi ralentir la progression… Même si, actuellement, il n’existe encore aucun traitement curatif contre la maladie d’Alzheimer. 

Moins d’activité physique

Lors de leur étude, les scientifiques ont analysé les données de santé de près de 600 participants. Celles-ci ont été enregistrées par des capteurs de dispositifs portables de suivi de mouvements. Ainsi, ils ont observé de grandes différences entre le niveau d’activité des participants en bonne santé et ceux atteints de démence. Ces derniers étaient moins actifs pendant les heures d’éveil et leur activité physique était plus fragmentée sur la journée que celle des patients sains. 

À terme, les chercheurs espèrent donc poursuivre leurs recherches pour mettre au point une technique de dépistage précoce de la démence, des troubles cognitifs (même légers) et de la maladie d’Alzheimer… par une simple analyse de l’activité physique des patients.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES