• CONTACT
Les personnes minces font moins de sport mais mangent moins'); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write('
'); newWin.document.write(''+divToPrint+''); newWin.document.write('
'); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

IMC

Les personnes minces font moins de sport mais mangent moins

Étonnement, les personnes qui ont un IMC bas feraient moins d’activité physique que les autres… Mais elles mangeraient de plus petites quantités.

Les personnes minces font moins de sport mais mangent moins jacoblund/istock


  • Publié le 17.07.2022 à 14h04
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le tour de taille est un autre indicateur pour diagnostiquer le surpoids ou l'obésité.
  • Il est considéré comme trop élevé à partir de 80 cm pour une femme et 94 cm pour un homme.

Si le sport est excellent pour la santé en général, il ne permet pas toujours de maigrir ou de rester mince… En effet, selon une étude publiée dans la revue Cell Metabolism, les personnes qui ont un indice de masse corporel (IMC) plus bas feraient 23% d'activité physique en moins comparativement aux personnes avec un IMC plus élevé. Mais elles mangeaient dans de plus petites quantités, soit 12% de calories en moins que celles avec un IMC plus élevé.

Surpoids à partir de 25

L’IMC est un indicateur qui permet d’estimer la corpulence d’un individu. Pour le calculer, il suffit de diviser le poids en kilogrammes par la taille en centimètres au carré. Le résultat de cette opération donne un chiffre qui détermine dans quelle catégorie se situe la personne : dénutrition (en dessous de 16,5), maigreur (de 16,5 à 18,5), corpulence normale (de 18,5 à 25), surpoids (de 25 à 30), obésité modérée (de 30 à 35), obésité sévère (de 35 à 40), obésité morbide ou massive (plus de 40).

Le métabolisme

"Nous nous attendions à ce que ces personnes soient vraiment actives et aient des taux métaboliques d'activité élevés correspondant à des apports alimentaires élevés, explique John Speakman, l’un des auteurs de l’étude. Il s'avère que quelque chose d'assez différent se passe. Ils avaient des apports alimentaires et une activité plus faibles, ainsi que des taux métaboliques au repos étonnamment plus élevés que prévu liés à des niveaux élevés d'hormones thyroïdiennes". 

Les hormones thyroïdiennes

La thyroïde est une petite glande située dans le cou qui sécrète les hormones thyroïdiennes. Celles-ci contrôlent la vitesse des fonctions chimiques de l’organisme, c’est-à-dire le métabolisme de base, et affectent de nombreuses fonctions vitales de l’organisme, comme la fréquence cardiaque ou la vitesse à laquelle les calories sont brûlées. 

Normalement, c’est quand une personne fait régulièrement du sport, qu’elle gagne en masse musculaire. Cela a un impact sur son métabolisme qui fonctionne d’une meilleure manière. Ainsi, même au repos, le muscle consomme plus d’énergie que la masse graisseuse et le métabolisme dépense donc plus d’énergie et brûle des calories. 

12% moins de calories 

Selon les scientifiques, si les personnes restent minces sans faire de sport, c’est donc parce qu’elles mangent moins. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont suivi deux types de personnes : 173 participants avaient un IMC normal et 150 un IMC inférieur à 18,5. Pendant deux semaines, ils ont noté leurs apports alimentaires et leurs séances d’exercice physique. Ainsi, ils ont observé que celles avec un IMC inférieur à 18,5 consommaient 12% de nourriture en moins et étaient moins actives de 23% comparativement aux autres.

Dépense énergétique

"Bien que ces personnes très maigres aient de faibles niveaux d'activité, leurs marqueurs de santé cardiaque, y compris le cholestérol et la tension artérielle étaient très bons, détaille Sumei Hu, l’un des auteurs de l’étude. En effet, les scientifiques ont observé que les personnes avec un IMC inférieur à 18,5 avaient une dépense énergétique au repos et une activité thyroïdienne élevées.

Le sport reste essentiel 

À l’avenir, les scientifiques comptent poursuivre leurs recherches afin de mieux comprendre les raisons de ce phénomène… Et ainsi, peut-être, pouvoir trouver de nouvelles solutions pour aider les personnes en surpoids à maigrir. 

Mais les résultats de cette étude ne sont pas une incitation à ne pas faire de sport, bien au contraire. Pour être en bonne santé, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande aux adultes de 18 à 64 ans de faire au moins 150 à 300 minutes de sport d’intensité modérée ou 75 à 150 minutes d’intensité soutenue par semaine.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES