• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Adolescence

Les jeunes buvant de l’alcool seuls ont plus de risque d'en abuser à l’âge adulte

Boire de l’alcool seul durant l'adolescence peut augmenter le risque de troubles liés à sa consommation plus tard dans la vie.

Les jeunes buvant de l’alcool seuls ont plus de risque d'en abuser à l’âge adulte nixki/iStock


  • Publié le 14.07.2022 à 10h10
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Environ 25 % des adolescents et 40 % des jeunes adultes ont déclaré boire de l’alcool seuls.
  • Les jeunes consomment des boissons alcoolisées seuls pour faire face à des émotions négatives.

"Le fait de consommer de l'alcool en solitaire pendant l'adolescence et au début de l'âge adulte est-elle associée à la consommation excessive d'alcool à 35 ans ?" C’est la question que se sont posés des scientifiques de l’université de Carnegie Mellon à Pittsburgh (États-Unis). Afin d’y répondre, ils ont réalisé des travaux, dont les résultats ont été publiés dans la revue Drug and Alcohol Dependence.

Les femmes sont plus à risque

Pour les besoins de l'étude, les chercheurs ont analysé les données d’une cohorte, appelée "Monitoring the Future", sur la consommation de drogues et d'alcool chez les jeunes Américains. Cette dernière portait sur 4.464 adolescents âgés de 18 ans et 4.561 jeunes adultes âgés de 23 et 24 ans. Tous les participants, qui ont été suivis pendant 17 ans, ont dû répondre à une enquête sur leurs habitudes de consommation d'alcool. Ils ont également dû indiquer s'ils en buvaient seuls.

D’après les résultats, les adolescents et les jeunes adultes qui ont déclaré boire seuls présentaient un risque accru de développer des troubles liés à la consommation d'alcool à 35 ans. En clair, ils sont plus susceptibles d’en consommer excessivement lorsqu’ils prennent de l’âge. Les auteurs ont constaté que les chances de présenter des symptômes de troubles de l'alimentation à la trentaine étaient 35 % plus élevées chez les adolescents qui buvaient seuls et 60 % plus élevées chez les jeunes adultes qui buvaient seuls. Ce risque était particulièrement élevé chez les femmes, selon l’équipe.

"Une minorité importante de jeunes boit seule"

"La plupart des jeunes qui boivent le font avec d'autres personnes dans un cadre social, mais une minorité importante de jeunes boit seule. La consommation d'alcool en solitaire est un facteur de risque unique et solide pour les futurs troubles liés à l'alcool. Même après avoir pris en compte des facteurs de risque bien connus, tels que la consommation excessive d'alcool, la fréquence de la consommation d'alcool, le statut socio-économique et le sexe, nous constatons que la consommation d'alcool en solitaire pendant la jeunesse prédit les problèmes d'alcool à l'âge adulte", a déclaré Kasey Creswell, auteure principale de l’étude, dans un communiqué.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES