• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Blessures

Le trampoline est en cause dans près de la moitié des admissions d'enfants aux urgences

Le trampoline peut être dangereux : il est en cause dans près de la moitié des admissions d'enfants aux urgences.

Le trampoline est en cause dans près de la moitié des admissions d'enfants aux urgences Martinan/iStock


  • Publié le 17.06.2022 à 14h57
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les enfants qui fréquentaient les parcs de trampolines avaient tendance à être plus âgés que ceux qui faisaient du trampoline à la maison.
  • Les blessures au niveau des bras et les commotions cérébrales étaient moins susceptibles de se produire dans les parcs de trampoline qu'à la maison.

Traumatismes crâniens, fractures, choc au niveau de la colonne vertébrale… Les enfants qui se rendent dans des parcs de trampolines sont plus susceptibles d'être gravement blessés et de devoir être hospitalisés que les jeunes qui sautent sur cette grande toile tendue et montée sur des ressorts chez eux. C’est ce qu’ont révélé des scientifiques de l’université de Sydney en Australie dans des travaux parus dans la revue Injury Prevention le 13 juin.

Afin de parvenir à cette conclusion, ils ont tenté d’obtenir des informations sur le lieu et le type de blessures causées par les trampolines chez les enfants. Pour cela, les chercheurs ont passé en revue les résultats de 11 cohortes sur un total initial de 154, détaillant près de 13,9 millions de blessures. Ces recherches ont été réalisées aux États-Unis, en Corée du Sud, au Canada, au Royaume-Uni, à Singapour, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Une différence entre les blessures 

Au total, 1.386.843 blessures ont été enregistrées. Selon les auteurs, le trampoline à l'origine de près de 100.000 visites d'enfants aux urgences chaque année aux États-Unis. Au Royaume-Uni, les blessures provoquées lors de la pratique du trampoline étaient responsables de la moitié des admissions aux urgences chez les moins de 14 ans. De même, en Australie, les blessures liées au trampoline ont entraîné l'admission de 1.500 enfants à l'hôpital chaque année entre 2002 et 2011.

"Il y avait une probabilité accrue de blessures musculo-squelettiques et/ou orthopédiques, de blessures des membres inférieurs, d’entorses et la nécessité d'une intervention chirurgicale dans les parcs de trampolines par rapport à la pratique de ce loisir à domicile", peut-on lire dans les résultats. "La résistance à la traction plus élevée utilisée dans les parcs de trampolines peut produire un rebond plus dur qui amplifie la charge sur les os et les ligaments", a expliqué l’équipe dans un communiqué.

Sensibiliser le public

Les chercheurs en ont conclu qu’il était urgent d'élaborer et de mettre en œuvre des stratégies de prévention, de sensibiliser le public et d'imposer des normes de sécurité obligatoires pour les parcs de trampoline afin de limiter le risque de blessures.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES