• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Gastrologie

SIBO : tout ce qu’il faut savoir sur la maladie des pets

Le Sibo, une pathologie méconnue en France, se manifeste notamment par des ballonnements, des gaz et des douleurs abdominales.

SIBO : tout ce qu’il faut savoir sur la maladie des pets Chinnapong


  • Publié le 13.05.2022 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le Sibo est une pathologie digestive qui se traduit par une pullulation bactérienne de l'intestin grêle
  • Près de 50 % de la population française souffre de troubles digestifs

C’est un bel acronyme pour une réalité nettement moins réjouissante: le Sibo, pour Small Intestinal Bacterial Overgrowth en anglais, est un vrai handicap pour ceux qui en souffrent. La journaliste Dora Moutot, atteinte de cette maladie apparue après une prise d’antibiotique pendant six mois, témoigne de cette maladie dans son livre “À fleur de pets” (Guy Trédaniel éditions). 

Pullulation bactérienne de l’intestin grêle

Cette "maladie des pets" est due à une pullulation bactérienne de l’intestin grêle : les bactéries du côlon, qui n'ont rien à faire dans l'intestin grêle, sont à l'origine de cette recrudescence de gaz. En effet, elles entraînent la fermentation trop précoce des aliments et des symptômes très gênants: Toute ma vie était une organisation autour des toilettes” raconte Dora Moutot. Pour se soulager de son ballonnement constant, elle doit faire des lavements régulièrement. 

Les autres symptômes du Sibo peuvent inclure des éructations, des douleurs abdominales, de la constipation et de la diarrhée, puisque l’ensemble du processus digestif est déséquilibré. A long terme, on peut souffrir de nausées, d’une perte de poids, d’une hyper-perméabilité intestinale qui peut provoquer une réaction immunitaire, et d'intolérances alimentaires. 

Pauvre en Fodmap

Aujourd’hui, même si elle déclare “je sais manager les symptômes, je ne suis pas guérie”, Dora Moutot est soulagée par la prise d’un antibiotique - la rifaximine - difficile d’accès en France puisqu’elle n’est pas spécifique au Sibo. Sur les conseils de naturopathes et de nutritionnistes, elle suit un régime pauvre en “fodmap”, où elle  supprime les sucres présents dans certains fruits, légumes, céréales et laitages, qui créent une activité bactérienne trop importante. 

Un régime sans Fodmap, pour Fermentescibles, Oligosaccharides (Fructanes et galacto-oligosaccharides ou GOS), Disaccharides (lactose), Monosaccharides (fructose en excès), And Polyols (sorbitol, mannitol, xylitol, maltitol), est en effet recommandé pour les troubles du système digestif, comme dans le cas du syndrome du côlon irritable - que l’on confond d’ailleurs souvent avec le Sibo. 

Facteurs de risque

L’origine de la maladie n’est pas clairement établie mais on constate plusieurs facteurs de risques : des troubles de la motricité gastro-intestinale, le stress ou l’utilisation à long terme de médicaments inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Largement prescrits en France du fait de leur action sur la sécrétion gastrique, les IPP sont indiqués dans la prise en charge du reflux gastro-œsophagien (RGO) et des ulcères gastroduodénaux. 

On suspecte également l'utilisation régulière d'antibiotiques, une précédente infection ayant causé un désordre du microbiote intestinal et d'autres pathologies comme l'insuffisance rénale, l'hypothyroïdie ou les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) dans l’apparition du Sibo.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES