• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Emulsifiant

Aliments transformés : un additif pourrait perturber le microbiote intestinal

Dans une étude relayée par l’Inserm, des chercheurs ont révélé qu’un additif alimentaire très utilisé, appelé "carboxyméthylcellulose (CMC)", pouvait altérer le micobiote intestinal humain et favoriser la survenue de maladies inflammatoires chroniques.

Aliments transformés : un additif pourrait perturber le microbiote intestinal tommaso79/iStock

  • Publié le 16.12.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Ingérer du carboxyméthylcellulose, un additif alimentaire utilisé dans des aliments transformés, pourrait modifier la composition en bactéries présentes dans l’intestin.
  • À long terme, une consommation de carboxyméthylcellulose pourrait favoriser l’apparition de maladies inflammatoires chroniques.

Le carboxyméthylcellulose (CMC) est un émulsifiant, à savoir un additif alimentaire. Depuis les années 1960, cette molécule est utilisée dans les aliments transformés pour en améliorer la texture et prolonger leur durée de conservation. Cette substance est ainsi largement consommée. Pourtant, elle pourrait avoir un impact sur notre environnement intestinal, selon une recherche réalisée par des scientifiques à l’Institut Cochin (Inserm/CNRS/Université de Paris), dont les résultats ont été publiés dans la revue médicale Gastroenterology en novembre dernier.

Cet additif alimentaire perturberait nos intestins

Dans de précédents travaux menés sur des souris, l’équipe de chercheurs avait découvert que cette molécule détériorait la composition du microbiote intestinal et entraînait l’aggravation de nombreuses pathologies inflammatoires chroniques, telles que la colite ou le cancer du côlon. Pour les besoins de cette nouvelle étude, les scientifiques ont recruté plusieurs personnes en bonne santé et les ont suivies pendant deux semaines. Les participants ont été divisés en deux groupes. L’un a dû consommer un régime alimentaire sans aucun additif et l’autre a dû manger des aliments supplémentés par l’émulsifiant.

Les auteurs de l’étude ont constaté que la consommation de carboxyméthylcellulose a perturbé la composition du microbiote intestinal, d’une manière qui réduit sa diversité. En outre, les participants ayant consommé des aliments supplémentés par la molécule ont présenté "des modifications du métabolome fécal", en particulier des réductions des acides gras et des acides aminés.

La molécule pourrait entraîner des maladies inflammatoires chroniques

"Si la consommation de CMC n’a entraîné aucune pathologie inflammatoire dans cette étude relativement courte, ces résultats confirment les données issues des études animales et suggèrent que la consommation à long terme de cet additif pourrait impacter négativement le microbiote intestinal et par conséquent favoriser les maladies inflammatoires chroniques ainsi que des dérégulations métaboliques chez l’humain", peut-on lire dans la publication de l’Inserm.

Les chercheurs ont conclu que des études complémentaires doivent être réalisées pour caractériser l’impact à long terme du carboxyméthylcellulose.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES