Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Les aliments en conserve sont riches en nanoparticules de zinc mauvaises pour la digestion

Les conserves métalliques renferment des nanoparticules d’oxydes de zinc. Lorsque l’on consomme des aliments en conserve, une partie de ces nanonparticules est ingérée et peut modifier la digestion des autres aliments.

Les aliments en conserve sont riches en nanoparticules de zinc mauvaises pour la digestion Boarding1Now/iStock

  • Publié 14.04.2018 à 13h51
  • |
  • |
  • |
  • |


Elle a révolutionné la manière de conserver les aliments, mais aussi de les consommer : la boîte de conserve. Depuis le 19e siècle, période de son invention, son usage n’a pas cessé de s’étendre. En 2014, 1,12 millions de tonnes de conserves se sont vendues.

Pourtant, ce contenant si pratique n’est pas sans danger pour la santé. Une étude sur le sujet a été réalisée par des chercheurs américains et publiée dans la revue Food & Function. Ces scientifiques montrent que l’oxyde de zinc présent dans ces contenants en métal peut altérer la digestion des nutriments dans l’intestin. 

Un taux de zinc 100 fois supérieur aux recommandations 

Les scientifiques de l’université américaine de Binghamton ont constaté que la concentration en oxyde de zinc dans les aliments en conserve métallique est cent fois plus élevée que l’apport nutritionnel recommandé.

Les aliments étaient par ailleurs choisi pour leur faible concentration naturelle en zinc. Parmi ceux analysés : l’asperge, le maïs ou le thon. 

Des microvillosités moins nombreuses

Les chercheurs ont travaillé sur un modèle d’intestin grêle in vitro et ont effectué des simulations de digestion en exposant cet intestin à des doses réalistes d’oxyde de zinc. Ils ont remarqué que les nanoparticules d’oxyde de zinc peuvent modifier la manière dont les aliments sont digérés par l’intestin. Car elles se fixent sur la paroi intestinale, provoquant une perte des microvillosités. Il s’agit des plis formés naturellement par l’intestin, leur rôle est d’agrandir la surface d’absorption.

A cause de l’oxyde de zinc, cette surface est réduite et les nutriments sont moins bien absorbés. En mesurant l’absorption des nutriments avant et après l’exposition au zinc, le constat est clair. Le transport de fer a diminué de 75%, celui de glucose de 30%. 

L’idéal pour éviter d’absorber ces nanoparticules reste de consommer des produits frais et peu traités, ou de privilégier les contenants en verre. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité