• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mortalité

Le surpoids augmente le risque de décès chez les patients souffrant du cancer de la prostate

Dans une récente étude, des chercheurs britanniques ont établi un lien entre la surcharge pondérale et la probabilité de mourir d’un cancer de la prostate.

Le surpoids augmente le risque de décès chez les patients souffrant du cancer de la prostate huettenhoelscher/iStock

  • Publié le 06.05.2022 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le cancer de la prostate représente près de 26 % de l’ensemble des cancers masculins. Il survient dans environ 66 % des cas chez des hommes âgés de 65 ans et plus.
  • Si l'IMC moyen des hommes était inférieur de cinq points, il y aurait environ 1.300 décès causés par le cancer de la prostate en moins par an au Royaume-Uni.

"L'association de l'adiposité (l’excès de graisse dans l'organisme) avec la mortalité spécifique au cancer de la prostate reste peu claire", ont indiqué des scientifiques de l’université d'Oxford en Angleterre (Royaume-Uni). C’est pourquoi ils ont décidé de réaliser des travaux afin d’examiner le lien entre le surpoids et le risque de décès provoqué par cette tumeur maligne la plus fréquente chez les hommes.

Pour les besoins de leur étude, publiée récemment dans la revue BMC Medicine, les chercheurs ont analysé les données de 218.237 hommes collectées par la UK Biobank. Toutes les cohortes incluses dans la méta-analyse étaient prospectives, ce qui signifie que les participants qui n'avaient pas de cancer de la prostate au début des études ont été suivis pendant plusieurs années et que le nombre de décès causé par cette tumeur pendant cette période a été enregistré. L’adiposité a été évaluée au début des recherches grâce à l'indice de masse corporelle (IMC), le pourcentage de graisse corporelle totale, le tour de taille et le rapport taille/hanche.

Le risque de mourir d’un cancer de la prostate est plus élevé chez les hommes en surpoids

Selon les données, 661 hommes sont morts d’un cancer de la prostate au cours d'un suivi d’environ 11 ans. Les auteurs ont révélé qu’une quantité plus importante de graisse corporelle était liée à une probabilité plus élevée de mourir d’un cancer de la prostate. D’après les résultats, chaque hausse de cinq points de l'IMC augmentait le risque de décès par cancer de la prostate de 10 %, tandis qu'une augmentation de 5 % du pourcentage de graisse corporelle totale augmentait le risque de 3 %. Chaque augmentation de 0,05 % du rapport taille/hanche augmentait la probabilité de décéder d’un cancer de la prostate de 6 %. Et chaque augmentation de 10 cm du tour de taille augmentait le risque de décès 7 %.

"Nous avons constaté que les hommes présentant une adiposité totale plus élevée ont un risque plus élevé de mourir du cancer de la prostate que les hommes ayant un poids sain", ont précisé les scientifiques. Pour l’heure, les auteurs ne sont pas en mesure d’expliquer pourquoi les personnes en surpoids meurent plus d’un cancer de la prostate. Mais ils ont émis des hypothèses. Selon eux, des facteurs biologiques peuvent être en cause. Il serait également probable que des différences de détection jouent également un rôle dans cette association. En clair, il est possible que la maladie soit plus difficile à détecter chez les hommes obèses. Ainsi, elle est diagnostiquée plus tard et est plus difficile à traiter.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES