• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Piqûres

Pourquoi les moustiques nous apprécient particulièrement ?

Une équipe de chercheurs a découvert pourquoi et comment une espèce de moustique qui transmet le Zika, le paludisme et la dengue ne cible que les humains.

Pourquoi les moustiques nous apprécient particulièrement ? panom


  • Publié le 05.05.2022 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des chercheurs ont identifié comment le cerveau des moustiques encode l'odeur humaine pour pouvoir nous repérer
  • Les maladies transmises par ces insectes touchent plusieurs centaines de millions de personnes par an

Qu’est ce qui fait de nous les victimes malheureuses des moustiques les plus dangereux? C’est sur cette question que se sont penchés des scientifiques de l’Université de Princeton aux Etats-Unis. En effet, certaines souches d'Aedes aegypti, qui sème la mort dans les régions sujettes au Zika et à la dengue, dépendent de nous pour survivre et ont dû développer des stratégies de ciblage incroyablement précises. Précises et efficaces: le moustique tue chaque année 725 000 personnes devant l’Homme qui fait 475 000 victimes.

Mécanisme simple

"Nous avons cherché à comprendre comment ces moustiques distinguent les odeurs humaines et animales à la fois en ce qui concerne l'odeur humaine qu'ils repèrent et la partie de leur cerveau qui leur permet de détecter ces signaux", décrit l’experte Carolyn "Lindy" McBride, professeur adjoint d'écologie et de biologie évolutive et de neurosciences, dans l’étude publiée dans la revue Nature.

Une fois les nombreux défis techniques relevés - récupérer les odeurs humaines et animales de manière non destructive, concevoir un système permettant de “souffler l'odeur humaine” sur les moustiques dans un dispositif d'imagerie, créer une soufflerie pour tester des mélanges simples ou des composés uniques, et élever des souches viables de moustiques dont le cerveau réagit au matériel - ils ont commencé à recueillir des données qui ont révélé la simplicité du mécanisme employé par ces moustiques pour nous reconnaître. 

"Malgré la complexité de l'odeur humaine, et le fait qu'elle ne contient pas vraiment de composés spécifiques à l'homme, les moustiques ont évolué vers un mécanisme étonnamment simple pour nous reconnaître”, d’après Carolyn "Lindy" McBride. 

60 centres nerveux

Le cerveau des moustiques compte 60 centres nerveux appelés glomérules. L'équipe avait émis l'hypothèse qu'un grand nombre d'entre eux - peut-être même la plupart - seraient impliqués pour aider ces moustiques dépendants de l'homme à trouver leur nourriture préférée.

Or, seuls deux glomérules étaient impliqués. Sur les deux centres nerveux, l'un réagit à de nombreuses odeurs, y compris l'odeur humaine, tandis que l'autre ne réagit qu'aux humains. D'après les chercheurs, le fait d'en avoir deux pourrait aider les moustiques à se concentrer sur leurs cibles.

Ils ont ainsi pu déterminer les glomérules que les moustiques utilisent pour détecter les humains, et identifié ce qu'ils détectent - décanal et undécanal, deux produits chimiques enrichis dans l'odeur humaine et que les moustiques utilisent pour la reconnaître.

Grâce à ces résultats, les chercheurs ont breveté un mélange contenant du décanal qui, espèrent-ils, pourrait conduire à des appâts attirant les moustiques vers des pièges mortels, ou à des répulsifs qui interrompent le signal dans leur cerveau et qui fait de nous des proies de choix.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES