• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coeur

Un risque d'infarctus précoce plus élevé chez les fumeurs de cannabis

Fumer régulièrement du cannabis augmente la proportion dans le sang de molécules inflammatoires responsables de crises cardiaques avant 50 ans.

Un risque d'infarctus précoce plus élevé chez les fumeurs de cannabis Cabezonication/iStock


  • Publié le 04.05.2022 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les effets néfastes du cannabis sur les fonctions cardiaques apparaissent dès les heures qui suivent la consommation
  • L'OMS souhaite que davantage de recherches soient menées sur les risques cardiaques liés au fait de fumer du cannabis

C'est une alerte sérieuse que viennent de lancer des chercheurs de l'université américaine de Stanford. Après avoir analysé les données génétiques et médicales d'environ 500 000 personnes âgées de 40 à 69 ans, ils affirment que "la marijuana a un effet néfaste significatif sur le système vasculaire" au point d'augmenter sensiblement le risque de faire un infarctus dit "précoce", c'est à dire avant l'âge de 50 ans.

"Nos recherches sur les cellules humaines et chez les souris décrivent clairement comment l'exposition au THC -la molécule active du cannabis- déclenche une cascade moléculaire dommageable dans les vaisseaux sanguins", précisent ces scientifiques. Sur les 500 000 personnes dont les données ont été analysées, 35 000 ont déclaré avoir déjà fumé du cannabis et 11 000 d'entre-eux en fumaient plus d'une fois par mois.

Des molécules inflammatoires dans le sang

Résultat : chez les fumeurs de cannabis, le nombre de molécules inflammatoires dans le sang augmentait de manière significative dans les trois heures suivant le moment où ils avaient fumé une cigarette de cannabis. "C'est cette inflammation qui est responsable de crises cardiaques précoces , lesquelles augmentent à vie le risque d'une nouvelle crise ou de troubles cardiaques pouvant entraîner une mort subite", souligne le principal auteur de l'étude, le Dr Mark Chandy.

Mais ce n'est pas, si l'on peut dire, le seul danger liée à une consommation régulière de cannabis. Les chercheurs de l'université Queen Mary de Londres avaient déjà découvert que les fumeurs habituels de cannabis avaient un coeur plus gros que la normale avec une altération, du ventricule gauche. Et il avait été observé sur les images d'IRM auxquels avaient été soumis les fumeurs de cannabis que leur coeur reprenait sa taille normale dès l'arrêt de cette consommation.

L'OMS appelle à des recherches sur l'impact cardiaque

Alors qu'en février dernier, l’Académie nationale de médecine en France s'inquiétait de l'impact de la consommation de tabac, d'alcool et de cannabis sur la santé des jeunes Français et sur leur future descendance en raison des impacts sur leur santé liés à l'épigénétique, l'OMS, de son côté, met en garde contre les effets de la consommation de cannabis à des fins non médicales. Et l'organisation appelle à davantage de recherches sur l'impact cardiaque de cette consommation. Les travaux menés par les scientifiques de Stanford viennent donc confirmer ces risques cardiaques liés à l'usage du cannabis.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES