• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Réinfection

Covid-19 : une patiente infectée deux fois par le virus en l’espace de 20 jours !

En Espagne, une femme âgée de 31 ans, complètement vaccinée, a contracté la Covid-19 à deux reprises en trois semaines. Il s’agit du plus court délai entre deux infections au coronavirus, selon des chercheurs qui ont présenté son cas lors d’un congrès scientifique au Portugal.

Covid-19 : une patiente infectée deux fois par le virus en l’espace de 20 jours ! CentralITAlliance/iStock


  • Publié le 26.04.2022 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En général, il y a au moins 90 jours d’intervalle entre deux tests positifs.
  • La précédente infection la plus longue était de 335 jours, également chez une personne immunodéprimée qui vit en Amérique du Nord.

Durant le congrès European Society Of Clinical Microbiology And Infectious Diseases, qui a actuellement lieu au Portugal, des scientifiques ont révélé la réinfection à la Covid-19 la plus courte et l’infection la plus longue au coronavirus. Désormais, le plus court intervalle documenté entre deux contaminations est de 20 jours. Le 21 avril, le journal britannique The Guardian, a dévoilé qu’en Espagne, une infirmière avait attrapé deux fois le virus en trois semaines seulement.

Infectée par les variants Delta et Omicron à 20 jours d’écart

D’après les chercheurs espagnols, la soignante avait été testée positive à la Covid-19 le 20 décembre 2021. La femme âgée de 31 ans avait reçu une dose de rappel du vaccin 12 jours avant d’avoir appris qu’elle était touchée par le coronavirus. Lorsqu’elle était atteinte de la Covid-19, la patiente ne présentait aucun symptôme et s’est isolée pendant 10 jours avant de reprendre le travail. Le 10 janvier 2022, soit 20 jours après le premier test positif, elle souffrait d’une fièvre et d’une toux et a décidé de réaliser un test. Le résultat est tombé : il était positif.

Selon les scientifiques, le séquençage du génome entier a montré que la trentenaire avait été contaminée par le variant Delta en décembre et infectée par le variant Omicron en janvier. "Ce cas met en évidence le potentiel du variant Omicron à échapper à l'immunité antérieure acquise soit par une infection naturelle avec d'autres variants, soit par des vaccins", a déclaré, au journal britannique, Gemma Recio, auteure de l’étude et chercheuse à l'Institut Català de la Salut à Tarragone.

Un patient positif à la Covid-19 durant 505 jours, un record

Pendant le congrès, un autre cas record, mais cette fois-ci concernant une infection au coronavirus, a été présenté. Des chercheurs du King’s College London et de l’hôpital londonien Guy’s and St Thomas’ (Royaume-Uni) ont signalé qu’un malade britannique était resté positif à la Covid-19 durant 505 jours. Pour parvenir à cette découverte, ils ont mené une étude auprès de neuf personnes immunodéprimées qui présentaient une infection persistante au coronavirus. Parmi les volontaires, quatre adultes sont décédés, quatre participants ont été guéris et un patient était toujours contaminé par le virus au début de l’année 2022. À ce moment-là, il était resté positif à la Covid-19 pendant 412 jours après avoir été touché par le virus pour la première fois.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES