• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Pandémie

Covid-19 : le troisième jour d’hospitalisation est un point de bascule

L’état des patients hospitalisés resterait stable pendant les deux premiers jours d’hospitalisation et c’est au troisième qu’ils auraient le plus de risque de souffrir de complications de la Covid-19. 

Covid-19 : le troisième jour d’hospitalisation est un point de bascule gorodenkoff/istock


  • Publié le 24.04.2022 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Actuellement, plus de 85 500 nouveaux cas de Covid-19 sont enregistrés en France chaque jour en moyenne.
  • En moyenne, 134 personnes entrent en soins critiques chaque jour.

Plus de 1400 personnes sont hospitalisées en moyenne chaque jour pour cause de Covid-19 en France, selon les derniers chiffres disponibles. D'après une étude qui n’a pas encore été publiée mais qui a été présentée lors du Congrès européen de microbiologie clinique et des maladies infectieuses (ECCMID) qui a lieu du 23 au 26 avril à Lisbonne, au Portugal, le troisième jour passé à l’hôpital serait le plus risqué pour les patients symptomatiques de la Covid-19. 

Analyser les différents facteurs de la maladie…

Pour parvenir à cette conclusion, l’équipe de chercheurs a analysé les données de 90 patients - dont 54% d’hommes - qui avaient un âge médian de 60 ans et atteint de la Covid-19 sous des formes sévères et non sévères. 

Plus précisément, ils ont étudié les échantillons de sang qui ont été prélevés sur ces patients hospitalisés le premier jour, le troisième, le cinquième et le septième jour. Ils ont ainsi voulu analyser les niveaux de différents indicateurs de la maladie. 

…pour déterminer le moment le plus à risque

Résultats : le premier jour, il n’y avait aucune différence entre les indicateurs. En revanche, ils avaient des niveaux très différents à partir du troisième jour et, pour certains, dans des quantités bien plus élevées chez les personnes ayant une forme plus sévère. 

D’autre part, le groupe des individus les plus fortement touchés par la Covid-19 a mis plus de temps à récupérer des quantités normales et avait aussi un taux de mortalité plus élevé : 20% contre 0% chez ceux qui avaient une forme légère. Enfin, ceux atteints des formes les plus sévères avaient aussi plus de risques de développer des infections secondaires. 

Augmenter les chances de survie des patients

De nombreux patients se présentent au service des urgences et ne nécessitent qu'une aide minimale en oxygène (...) mais évoluent rapidement et ont besoin d’une assistance en oxygène mécanique, estiment les auteurs. La surveillance de ces indicateurs immunitaires pourrait aider à identifier ces patients plus tôt” et ainsi démarrer plus rapidement la prise en charge. Et, in fine, augmenter les chances de survie des patients atteints de la Covid-19 sous une forme sévère pour qu’ils ne développe pas de forme grave. 

Les scientifiques souhaitent désormais poursuivre leurs recherches afin de mieux identifier les indicateurs prédictifs d’une évolution de la maladie vers une forme grave. À terme, un test sanguin pourrait être utilisé pour identifier les patients les plus susceptibles de tomber gravement malades.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES