• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Pandémie

Covid : les hospitalisations de femmes enceintes non vaccinées en hausse aux USA

Le variant Delta provoque une augmentation des hospitalisations de femmes enceintes qui ne sont pas vaccinées contre la Covid-19 aux États-Unis. Celles-ci sont davantage touchées par les formes graves du virus.

Covid : les hospitalisations de femmes enceintes non vaccinées en hausse aux USA FamVeld/iStock

  • Publié le 03.10.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Aux États-Unis, les femmes enceintes non vaccinées contre la Covid-19 sont davantage hospitalisées que les autres.
  • Ne pas être vacciné augmenterait aussi les risques d’accouchements prématurés et d'autres problèmes néonataux.

En France, à partir de quatre mois de grossesse, soit le deuxième trimestre, les femmes enceintes sont prioritaires à la vaccination avec les doses de vaccin à ARNm. Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm), au 30 mars 2021, plus de 35 000 femmes enceintes avaient reçu une première injection d’un vaccin à ARNm contre la Covid-19 aux États-Unis. D’après les retours, la fréquence des effets indésirables chez les futures mères était similaire à celle observée dans la population générale. D’autre part, chez les femmes enceintes, le vaccin aurait les mêmes garanties de protection contre le virus que pour le reste des individus. Pourtant, certaines d’entre elles restent sceptiques et refusent de se faire vacciner. Elles courent donc le risque de développer une forme grave et d’être hospitalisées. 

15% des femmes enceintes hospitalisées pour Covid-19

Selon une étude publiée dans la revue American Journal of Obstetrics and Gynecology  les hospitalisations liées à la Covid-19 augmentent chez les femmes enceintes non vaccinées aux États-Unis. Celles-ci développent donc des formes graves, qui seraient notamment dues au variant Delta. Pour parvenir à ces résultats, depuis mai 2020 les chercheurs ont analysé plus de 1 500 futures mamans atteintes de la Covid-19 dans la région de Dallas. Ainsi, selon eux, le pourcentage de ces patientes nécessitant une hospitalisation serait passé à 10 à 15 % entre fin août et début septembre, soit plus du double du pourcentage de l'année précédente, avant l'émergence du variant Delta. 

Deux femmes enceintes sont décédées à cause du virus

"C'est une tendance préoccupante, et nous voyons principalement ces cas chez des femmes non vaccinées", assure Emily Adhikari, auteure principale de l'étude. La chercheuse estime que ces résultats apportent une preuve objective que le nombre de cas et la gravité de la maladie chez les femmes enceintes ont augmenté avec l’apparition du variant Delta. Dans le détail, 82 des patientes hospitalisées avaient une forme grave de la Covid-19, quasiment toutes dues au variant Delta. Sur toutes ces femmes, aucune n’était vaccinée contre le virus. Dix d’entre elles ont dû être mises sous respirateur et deux en sont décédées. 

Sans vaccin, plus de risques de complications lors de la grossesse

"Si elles sont exposées et infectées, elles courent un risque plus élevé de développer une forme grave de la maladie à cause du variant Delta, poursuit Emily Adhikari. Les femmes enceintes devraient se faire vacciner le plus tôt possible”. Certaines refusent de se faire vacciner car elles craignent des effets indésirables pour elles ou pour leur bébé. De précédentes études ont pourtant montré que les risques étaient plus élevés chez les femmes enceintes non vaccinées. Le 2 mars dernier,  l'Académie nationale de Médecine plaidait dans un communiqué en faveur de la vaccination des femmes enceintes, notamment si celles-ci étaient à risque. Selon eux, “une étude des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) portant sur plus de 450.000 femmes atteintes de Covid-19 symptomatique montre que le taux d'admission en unité de soins intensifs, de ventilation invasive, d'oxygénation par membrane extracorporelle et de décès est plus élevé chez les femmes enceintes que chez les femmes non enceintes en âge de procréer. De plus, la Covid-19 multiplie par 3 le risque d’accouchement prématuré”. 

En avril dernier, une autre étude, publiée dans la revue Med estimait que les femmes enceintes infectées par la Covid-19 avaient davantage de risques d’accouchements prématurés et d'autres problèmes néonataux que celles qui n’avaient pas le virus. Pour éviter ces complications, le meilleur remède reste donc la vaccination. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES