Publicité

QUESTION D'ACTU

Une piste contre les maladies neurodégénératives

Activité physique : découverte d'une molécule qui protège notre cerveau

Les bienfaits d'une activité physique régulière sur le cerveau sont connus. Des chercheurs ont découvert une molécule qui s'active pendant l'activité physique et protège le cerveau.

Activité physique : découverte d'une molécule qui protège notre cerveau West Coast Surfer / Moo/REX/SIPA

  • Publié 11.10.2013 à 17h38
  • |
  • |
  • |
  • |


L'activité physique, on le sait, possède de nombreuses vertus pour le corps et le cerveau. La littérature scientifique à ce sujet est prolifique. Mais on ne comprend pas encore comment le sport protège le cerveau. Des chercheurs de l'école de médecine d'Harvard (Massachusetts, Etats-Unis) se sont intéressés à cette question. Les résultats de leur étude sont parus ce 10 octobre dans la revue Cell Metabolism.

 

L'irisine : une protéine bonne pour le cerveau

Lorsque l'on fait du sport, le corps sécrète des hormones et active des molécules. Celle que les chercheurs d'Harvard ont découverte, nommée FNDC5, a une propriété particulilère. Elle génère la protéine « irisine. » Ses bienfaits sont déjà connus puisqu'elle transforme les adipocytes blancs (cellules du tissu adipeux qui consomment peu d'énergie) en adipocytes bruns (qui consomment plus d'énergie). Autrement dit, elle aide à brûler les graisses. 

Les chercheurs ont augmenté artificiellement le niveau d'irisine dans l'organisme de souris en leur faisant faire de l'exercice. Ils ont découvert que cette protéine active les gènes responsables de l'apprentissage et de la mémorisation dans le cerveau. L'irisine a aussi des propriétés qui améliorent la cognition. Mais elle a aussi des effets neuroprotecteurs. Une arme potentielle contre les maladies neuro-dégénératives, selon les chercheurs.

  

Le mécanisme de la molécule FNDC5 n'est pas encore connu. Les chercheurs tentent actuellement de stabiliser la protéine afin de contrôler son niveau. A terme, un médicament à base d'irisine pourrait être développé. Il protègerait le cerveau et améliorerait la cognition.

 

30 minutes d'activité physique par jour

En attendant ce médicament miracle, il est possible d'activer naturellement l'irisine... Pour cela, 30 minutes d'activité physique modérée  chaque jour suffisent. Ce temps ne sera pas perdu puisque les bénéfices pour le corps et le cerveau sont très nombreux. Le fitness ou l'aérobic limitent l'évolution de la sclérose en plaques. Une activité physique modérée favorise la connection entre les neurones, la concentration, la mémorisation et la vigilance. Cela protège aussi des lésions cérébrales et réduit les risques de maladies comme Alzheimer ou encore certains types de cancer.

 

Pour ceux qui ne savent pas où se rendre, le site du Programme National Nutrition Santé vous propose même un outil pour trouver où bouger près de chez vous. Plus aucune raison donc de rester assis devant la télé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité